OPLA (collectif)

collectif oplaCollectif [OPLA] a vu le jour en 2005 à Lyon et s’est spécialisé dans la conception et la production de projets artistiques et culturels donnés à voir hors des lieux préétablis. Privilégiant le contact direct entre artistes, œuvres et publics, c’est naturellement que son activité s’est orientée vers l’espace public : lieu des rencontres, lieu des échanges, lieu des possibles. Mais aussi lieu de frictions, de contraintes et de défis. Depuis 2011, le Collectif s’est lancé dans la création d’œuvres artistiques avec le projet Magic Forest, qui a notamment été présenté lors de l’édition 2011 de la Fête des Lumières de Lyon, lors de l’édition 2012 du festival Rendez-vous chez nous (Ouagadougou- Burkina Faso) et lors de l’édition 2012 du Festival international des arts de la rue La rue Kitétonne à Montréal.
  • 14MAGIC FORESTLe Collectif OPLA vient partager son univers délirant et ses hordes de créatures magiques issues des forêts ancestrales et de l’imaginaire collectif avec Urban Spirit.

 

Diego Ortiz

diego-ortizDiego Ortiz est un artiste vidéaste franco-colombien né en 1980 à Cali (Colombie).
Il vit et travaille à Marseille.
Diplômé de l'Université de Provence en 2006, il a travaillé dans le secteur des arts et de l'audiovisuel en France et en Allemagne. A Berlin, il a travaillé comme monteur pour Oval Filmemacher pour des films tels que « Pianomania » ou « Das gluck aus der Dose »; Pour Ikono Tv il a monté des films d'art pour la foire d'art contemporain « Art Dubai » destinés à être diffusés sur différents formats (smartphone, TV).
En France, il a co-signé la direction artistique (avec Javiera Tejerina-Risso) du « Bauhaus Lab Marseille », une exposition transdisciplinaire pour fêter le 90 ème anniversaire de la naissance du Bauhaus. Il est artiste associé à Zinc pour développer des projets autour des nouveaux médias et mène au sein de Flux(o) un travail de recherche et création autour des pratiques art/science et art/entreprise.
Depuis 2013, il est artiste-chercheur au sein du DIIP/Dispositifs Interactifs et Performatifs-EnsadLab de l'Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs à Paris.
  • Vanishing Walks - Diego OrtizVanishing Walks – Résidences aux Subsistances
  • DISCR-JEP7DiscrépancesDiego Ortiz créée une expérience onirique plus proche du cinéma d’auteur que de l’univers pixellisé du numérique. Une narration in situ, une nouvelle forme de cinéma participatif adapté aux technologies mobiles, une expérience de spect-acteur déambulatoire !

 

Thomas Pachoud

HYPERLIGHT_biographieFormé à l’école d’ingénieur multimédia IMAC, promotion 2008, Thomas Pachoud est depuis longtemps intéressé par le lien entre les nouvelles technologies et leurs apports dans le domaine artistique.
Il découvre le spectacle vivant au cours de son stage de 2e année d’IMAC, pendant lequel il est amené à programmer un aibo pour Vous en rêvez (Youri, l’a fait) de la Cie Mabel Octobre.
Il travaille aujourd’hui principalement dans le domaine du spectacle (théâtre, danse et musique) utilisant les nouveaux outils apportés par le numérique, l’électronique, la robotique et la programmation, principalement autour de l’image et de son application en temps réel dans l’espace scénique et scénographique.
  • matiere_IKARIMatière en Résidence au Lab_LabAprès avoir accompagné Thomas Pachoud sur ses créations le Lumarium et Hyperlight… nous accueillons au Lab_Lab une étape de recherche sur la nouvelle création de la Cie IKARI : Matières.
  • Lum_1_LumariumLe Lumarium modèle la lumière comme une matière dans l’espace et dans le temps, nous proposant ainsi d’entrevoir un hyper-espace.
  • DSC_0054_2-873x580_HyperlightHyperlight – LumariumInventant sa propre technologie de projection holographique, Hyperlight immerge le public au cœur d’une architecture immatérielle mouvante.
  • HL_3_credit_Pierre_Jayet (Medium)HyperlightInventant sa propre technologie de projection holographique, Thomas Pachoud immerge le public au cœur d’une architecture immatérielle mouvante.

 

Damien Pairon

damien paironDamien Pairon obtient un Master en « recherche picturales tridimensionnelles », avec distinction, à l’Académie des Beaux Arts de Tournai (Belgique). Artiste pluridisciplinaire, il pratique l’art vidéo, le VJ’ing, le street art, la sculpture audiovisuelle ainsi que la sérigraphie et la peinture. En 2010, il est lauréat du prix artistique de la Ville de Tournai. Il est membre fondateur et actuel directeur de l’atelier/galerie d’art « Le 38 Quai Notre-Dame » à Tournai. Il collabore avec le collectif BodyLotion sur le projet Bodyscape.
  • 888A5479BodyscapeInspirée de la théorie de Descartes de « l’animal machine », la performance Bodyscape présente le corps tel une machine, un système mécanique.

 

Julien Pauthier

JulienPauthierJulien Pauthier oriente ses recherches autour des notions d’espace et de perception sonore.
Après avoir étudié à la Villa Arson puis à l’École Supérieure d’Art de Mulhouse, il obtient un DNSEP et fonde le collectif ödl avec d’autres artistes, musiciens, et historiens.
Il travaille sur la modification de l’état de conscience de l’auditeur à partir d'une musique composée d’une texture sonore complexe, continue, à volume élevé.
Il cherche des situations qui créent une perte des repères: sensation de perte d’équilibre, hallucination auditive, rapport au temps et à l’espace altéré.
  • visuel Time-is-everywhereTime is everywhereUne installation qui souhaite dépasser la notion de temps réel pour simplement mettre en relation l’Homme et son environnement.

 

Mathilde Penet

mathilde penet2Mathilde Penet est artiste, sa production se situe du coté des pratiques numériques et interroge le flux des données culturelles qui apparaissent, circulent et migrent via les outils informatiques.
Elle utilise Internet comme matière et outil de création pour réaliser différentes formes : œuvres en ligne, livres, films ou performances.

 

Arnaud Pottier

arnaud pottier2Arnaud Pottier est directeur artistique de la société BK Digital Art Company, société qu'il a cofondé avec E. Guiol et O. Bonhomme en 2012. Après une première année à l'école préparatoire des Beaux-Arts de Lyon et un passage à l'école Presqu’île dans la communication visuelle, il intègre l'école Emile Cohl où il poursuit une formation artistique classique avec l'étude du dessin, de la sculpture ou encore des animations traditionnelles et 3D. A côté de sa formation classique, Arnaud Pottier est autodidacte : curieux et "bidouilleur", il s'essaye très tôt à la programmation et notamment au vidéomapping dès sa genèse. Arnaud réalise aujourd'hui avec sa société du contenu visuel en lien avec les nouvelles technologies. BK a notamment réalisé l'installation présentée sur la place des Terreaux pour le 8 décembre lors de la Fête des Lumières de Lyon, une des vitrines mondiales du vidéomapping.
  • golemxapollo2lowGolemGolem est un dispositif de sculptures augmentées. Rendues à la vie au travers du vidéo-mapping, elles nous révèlent leur inquiétude étrangeté.

 

HP Process

hpprocess077Depuis 2006, Hortense Gauthier & Philippe Boisnard forment HP Process, une entité qui développe des créations numériques intermédias.
Ils travaillent essentiellement sur des performances poétiques numériques, mais ils réalisent aussi des installations interactives, des créations vidéos et de poèmes visuels et sonores. Les logiques du temps réel, de l’interactivité et générativité sont au cœur de leur démarche
Ils définissent leur travail comme une « poésie numérique » à travers laquelle ils tentent d’interroger le rapport entre corps, espaces et technologies, et d’explorer les dimensions plastiques, visuelles, sonores, numériques et corporelles de l’écriture.
  • HP-translation_vignetteTranslationTranslation est une performance de live cinéma sur la vitesse et l’espace-temps, où sons et images sont produits en temps réel.

 

François Quévillon

francois quevillonFrançois Quévillon vit et travaille à Montréal (Québec, Canada). Marqué par les notions d’instabilité et d’indétermination, son travail se situe entre l’installation et l’art numérique. Il explore les phénomènes complexes du monde et de la perception par la mise en œuvre de processus ­sensibles à l’interférence du public et aux conditions variables de l’environnement. Titulaire d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, il a été membre du groupe de recherche‑création Interstices de 2001 à 2008 et s’est joint à Perte de Signal en 2009. Ses réalisations ont été présentées dans le cadre de plusieurs expositions individuelles et collectives au Canada, ainsi que lors de festivals et d’événements en France, au Liban et au Brésil.

 

Victor Roux

photo VictorVictor Roux est un musicien multi instrumentiste, plasticien spécialisé dans la composition et la création sonore.
Il est compositeur et arrangeur de profession et accompagne plusieurs artistes pop sur scène.
Issue d'une formation en composition électroacoustique et musique amplifiées. Il a à son actif plusieurs installations audio visuel interactive.
Il a travaillé avec différent artistes de tout bords sur de nombreuse créations aussi bien en tant que musicien ,que plasticien ou encore metteur en scène.
  • HD_PUBLICS4Les Hommes DeboutDerrière l’exposition de 16 figurines à taille humaine, Les Hommes Debout hèlent les promeneurs et les invitent au dialogue. Jeu de flash en écho… les statues s’animent de manière imprévisible.
  • aadn-videophonic3 1Vous reprendrez bien un peu de dessert?L’AADN met les petits plats dans les grands et vous invite dans sa cuisine avec « Vous reprendrez bien un peu de dessert », une performance audio-visuelle pour tous les apétits !

 

scenocosme

scenocosmeLes artistes Grégory Lasserre et Anaïs met den Ancxt forment le duo Scenocosme.
Ils vivent et travaillent ensemble en France. Ils mêlent art et technologie afin de concevoir des œuvres interactives originales. En distillant la technologie numérique, ils en font ressortir des essences de rêve et de poésie, ils en utilisent ainsi la partie vivante, sensible voire fragile.
Les œuvres de Scenocosme ont été exposées dans de nombreux espaces d’art contemporain et d’art numérique en France et dans le monde.
  • maison sensibleMaison sensibleCette œuvre comportementale réagit comme un corps humain. La Maison Sensible est une installation interactive qui prend corps dans une salle équipée de capteurs sensoriels discrets.
  • ScenocosmeRencontres imaginairesDans cette œuvre interactive, les reflets réels se confondent avec les images virtuelles, donnent l’illusion d’une réalité déformée.

 

Adelin Schweitzer

7975764219_8846b3e73c_z-386x580_SimStimAdelin Schweitzer, Techno chaman, né en 1978 à Montpellier. Il vit et travaille à Marseille. Il obtient son diplôme (DNSEP) à l’École Supérieure d’Art d’Aix-en-Provence en 2004 et présente son premier dispositif, le VidéoPuncher 1.3 à la biennale d’art Contemporain ARCO. C’est à partir de cette expérience que va naître le projet d’installation ININTERACTIF au sein duquel il construit des dispositifs qui interrogent de manière ironique le public sur sa place dans les processus d’interaction homme/machine. En 2008, il pose les bases d’A-Reality, un projet qui invite chaque participant à redécouvrir son quotidien à travers les perceptions d’une machine. En 2010, il s’attaque à la mise en scène du spectacle HolyVj qui mélange performance de skate, vidéo immersive et intelligence artificielle.
  • VISU-PRINCIPAL-1050x700HolyVj #Digression n°1HolyVj est un dispositif où le spectateur est plongé dans un univers immersif mêlant art multimédia et spectacle vivant, grâce à un skate-board !