actus_img1_horizontal_ecole_ete

École d’été « Politiques des ambiances urbaines »

Du 3 au 7 septembre 2018, l’Université Lumière Lyon 2 et l’ENSAL organisent l’École d’été « Politiques des ambiances urbaines : sons, images et corps » et rassemblera une vingtaine de masterants et de doctorants autour d’une recherche pluridisciplinaire portant sur un quartier de la métropole lyonnaise.

Les travaux (conférences, enquêtes de terrain, élaboration de projets) traiteront d’une part, de l’ensemble des phénomènes de ségrégation ou de non-partage, de surveillance ou de contrôle des espaces urbains et, d’autre part, des perceptions et les représentations de la ville et/ou des habitants qu’ils induisent.

L’école d’été vise à former les étudiant.e.s et jeunes chercheur.e.s en sciences humaines et en architecture à des méthodologies de recherche et à la conception de projets axés sur le partage de l’espace public. Elle permettra de nourrir durablement la réflexion sur les démarches critiques dans la recherche-conception et l’expérimentation des designs urbains. Les participants apprendront à croiser différentes approches théoriques et méthodologiques sur l’espace public et à en problématiser les manifestations concrètes : ambiances sonores, partage de l’espace public, usages de cet espace et déplacements, diffusion de discours normatifs dans l’espace urbain, dispositifs visuels de surveillance ou de quantification.

Leur travail sera restitué dans le dôme géodésique du Planétarium de Vaulx-en-Velin.

AADN est partenaire du projet en tant que praticien du territoire et accompagnera les équipes techniquement, au niveau du son, de l’image et des techniques d’immersion 3D, avec notamment l’intervention de Pierre Amoudruz, directeur artistique de l’AADN.


Partenaires — Praticiens du territoire :

  • AADN : accompagnement technique son/image/immersion
  • Planétarium de Vaulx-en-Velin
  • Ville de Vaulx en Velin (GPV)

Cette École d’été est organisée par L’Université Lumière Lyon 2 et l’ENSAL, avec l’appui du LabEx Intelligence des Mondes urbains (IMU) et de l’Ecole urbaine de Lyon, le département Langues et Lettres Romanes de l’Université de Liège, le département Médias, culture et communication de l’Université de Liège ainsi que la Faculté d’architecture et d’urbanisme de l’UMONS.