19477361_1420265154720707_7428653069926225667_o

Projection « Les Dronards » / L’aventure Ordinaire

Artistes & partenaires

  • Adelin Schweitzer

    IMG_0268Né en 1978, Adelin Schweitzer vit et travaille à Marseille. Diplômé en 2004 de l’École Supérieure d’Art d’Aix-en-Provence il poursuit depuis une carrière d’artiste polymorphe à la croisée des chemins entre performances immersives, expérimentations audiovisuelles et nouvelles technologies. Du Rimini Protokoll en passant par Tinguely, Marc Pauline du S.R.L. ou bien encore Stelarc, Adelin s’inscrit dans une filiation artistique d’avant-garde. Puisant dans les imaginaires de la science-fiction et des sciences cognitives l’artiste trace au fils du temps les contours d’un univers prospectif singulier.
    DR © Stephane Bailby

     

  • Gaetan Bailly

    Photo_Gaëtan_BaillySon parcours et ses choix ont souvent été guidés par un appétit culturel, une passion pour l’image et la volonté de transmettre des connaissances. Diplômé en journalisme (JRI) et en histoire, Gaëtan est également passé par l’IUFM. Aujourd’hui, il partage son temps entre une activité de photographe-vidéaste indépendant, des interventions en milieu scolaire et de l’ingénierie pédagogique dans le domaine de l’éducation aux médias et au numérique avec l’association Fréquence Écoles.
    Passionné de cinéma et de documentaire, il fait également partie du collectif Volt et de l’association Scènes Publiques qui organisent le Festival Interférences à Lyon. L’objectif principal est d’expérimenter des manières inédites de mettre en débat les questions présentes dans le monde contemporain à travers une double approche : cinématographique d’une part et « scientifique » d’autre part.
    « Ces différentes formes d’implications convergent vers l’affirmation et la mise à l’épreuve d’une conception horizontale et démocratique des savoirs. Toutes me donnent une liberté d’explorer et un pouvoir d’affecter, me permettant d’être un passeur sensible qui interroge, documente et met en circulation quelques fragments de connaissances et d’images de ce monde. »

     

  • Marie-Thérèse Tétû

    Photo_Marie_Terese-TetuMarie-Thérèse Têtu est socio-anthropologue, chargée de recherche CNRS rattachée au Centre Max Weber (UMR 5283 CNRS). Ses travaux actuels s'intéressent aux dimensions publiques du travail d'histoire, de mémoire, et de patrimonialisation ainsi qu'à la pluralité des rapports au passé. Ce qui l'a conduite à mener des recherches sur les lieux d'internement récemment patrimonialisés en France qui sont souvent des lieux à histoires et à mémoires multiples. Elle interroge les formes de socialisation de l'histoire et des mémoires dans l'espace public et expérimente en particulier les ressources du numérique. Quelles sont les transformations qu'introduisent les mises en ligne et la culture du web dans nos rapports aux mémoires et aux lieux ?

    Publications :
    Battegay Alain, Erramuzpé Geneviève, Têtu Marie-Thérèse, Exposer les mémoires et l’histoire. Carnet de visites et de rencontres – Berlin – Ravensbrück, Presses universitaires de Saint-Etienne, 2010.
    Battegay Alain, Chabani Samia, Têtu Marie-Thérèse, « Les devenirs patrimoniaux du centre de rétention d'Arenc et de la prison Montluc », in Hatzfeld Hélène (coord.),  Regards décalés sur des patrimoines silencieux, Atelier Henry Dougier, pp. 31-41, 2015.
    Têtu Marie-Thérèse, "De la prison Montluc au Mémorial, et après…", EspacesTemps.net, Travaux, 02.07.2015 : http://www.espacestemps.net/articles/de-la-prison-montluc-au-memorial-et-apres/
    Champin Pierre-Antoine, Michel Christine, Pot Laetitia, Têtu Marie-Thérèse, «Stimuler la patrimonialisation socio-culturelle par des plateformes du Web. Etude de cas du site Lyonnais de Montluc. », Les cahiers du numérique, vol. 12, n°3, Paris : Lavoisier, 2016.
    Têtu Marie-Thérèse, « Frictions du tissage numérique et nœuds de mémoires : trouble-mémoires et mémoires à-venir», Revue d'anthropologie des connaissances, (à paraître 2017).

     

Les Dronards seront présent lors de la « Grande journée à l’Autre Soie » de 14h à 18h organisé dans le cadre de « L’Aventure Ordinaire » par le CCO de Villeurbanne le samedi 7 octobre. Ils projetteront un « Film interactif de proximité », trace documentaire de la résidence qui a eu lieu du 1er au 15 juillet 2017 dans les quartiers de Bel-Air les Brosses et de Grandclément. Suivi d’une mise en débat en compagnie de l’artiste Adelin Schweitzer, du photographe Gaetan Bailly et de la socio-anthropologue Marie-Thérèse Tétû, vous assisterez à une rencontre artistique du troisième type avec des robots.