Sensemother_Home

Softlove Prélude sera à Créteil

Artistes & partenaires

  • Frédéric Deslias

    Frederic Deslias photoNé en 1978, Frédéric Deslias suit des études d'électronique puis intègre l’université de Caen en Arts du Spectacle où il fonde Le Clair Obscur qu’il dirige depuis 2002. C’est là qu’il rencontre un groupe d’activistes (David Bobée, Antonin Ménard, Médéric Legros, Thomas Ferrand…) avec qui il forgera son goût pour les arts vivants. Repéré puis formé au Théâtre Ecole du CDN de Normandie, il rencontre Eric Lacascade, Thomas Richards, Armel Roussel, Dario Manfredini, Serge Tranvouez, Arnaud Churin… puis suit le Workcenter de Jerzy Grotowski à Pontedera (Italie) autour du programme Tracing Road Across.

    Musicien, compositeur et sounddesigner pour le théâtre, la danse et le cinéma : il collabore depuis une dizaine d’année avec David Bobée sur la plupart de ses créations, Eric Lacascade (Les Barbares – Festival d'Avignon / Cour d'honneur en 2006), Héla Fatoumi/Eric Lamoureux, Radhouanne El Medeb, etc. comptons une trentaine de créations.

    Frédéric se concentre maintenant à ses activités propres de mise en scène, d'artiste multimédia et de plasticien. Formé à l’IRCAM sous MAX/MSP, Processing, puis AfterEffect, son travail s’oriente en complément vers l'image, les arts numériques, l’installation, le multimédia, l'interactivité et la musicothérapie.

    Le Clair Obscur est reconnu et diffusé sur un plan national et international.
    Primé pour HERMSELF (Festival Les Bains Numériques – Grand Prix de la Création 2011)
    et pour Sleeping Beauty (Arts and Mobility Awards – Transcultures (BE) 2013).

     

  • Léopold Frey

    Photo de Léopold FreyLéopold Frey est formé à l'UTBM (Université de Technologie de Belfort-Montbéliard) à l'ingénierie informatique puis au GMEM (Groupe de Musique Expérimentale de Marseille) à l'informatique musicale, il développe des logiciels d'interaction temps réel son, vidéo et lumière adaptés au spectacle vivant, à la musique et aux arts plastiques. Il conçoit/réalise également des installations interactives ou des dispositifs de lutherie électronique. Il compose pour la scène. Il a assisté Laurent Pottier puis Charles Bascou au département recherche du GMEM. Depuis 2003, il assiste Jean-Luc Therminarias (compositeur), Jean-Lambert-Wild et Renaud Lagier. Avec Jean-Luc Therminarias, il a coécrit la musique de Comment ai-je pu tenir là-dedans ? de Jean-Lambert-wild & Stéphane Blanquet, et Mon amoureux noueux pommier.
    Pour la compagnie Sans Soucis (Max Legoubé, Frédéric Hocké) : il a écrit la musique d'un Hamlet Machine d'Heiner Müller et Peer Gynt d'après Ibsen et Les Saisons. Il prépare actuellement la musique des Enfants Pâles, roman graphique de Loo Hui Phang & Philippe Dupuy, pour voix, violoncelle, électronique et chœur d'enfants. Il a également collaboré avec Andreas Schmid (chorégraphe), Luccio Stiz (musicien) et le Groupe Dunes (les plasticiens Madeleine Chiche & Bernard Misrachi), Lydwine van der Hulst (musicienne), Emmanuel Maa Berriet (développeur), Le Clair-Obscur (Frédéric Deslias), Damiano Foa et Laura Simi (compagnie Silenda). Son travail explore les frontières entre musique et bruit – signaux interprétés par deux aires du cerveau différentes, concept et sensation, écriture et aléa.
    • Photo de Léopold FreyLéopold Frey

      Léopold Frey est formé à l'UTBM (Université de Technologie de Belfort-Montbéliard) à l'ingénierie informatique puis au GMEM (Groupe de Musique Expérimentale de Marseille) à l'informatique musicale, il développe des logiciels d'interaction temps réel son, vidéo et lumière adaptés au spectacle vivant, à la musique et aux arts plastiques. Il conçoit/réalise également des installations interactives ou des dispositifs de lutherie électronique. Il compose pour la scène. Il a assisté Laurent Pottier puis Charles Bascou au département recherche du GMEM. Depuis 2003, il assiste Jean-Luc Therminarias (compositeur), Jean-Lambert-Wild et Renaud Lagier. Avec Jean-Luc Therminarias, il a coécrit la musique de Comment ai-je pu tenir là-dedans ? de Jean-Lambert-wild & Stéphane Blanquet, et Mon amoureux noueux pommier.
      Pour la compagnie Sans Soucis (Max Legoubé, Frédéric Hocké) : il a écrit la musique d'un Hamlet Machine d'Heiner Müller et Peer Gynt d'après Ibsen et Les Saisons. Il prépare actuellement la musique des Enfants Pâles, roman graphique de Loo Hui Phang & Philippe Dupuy, pour voix, violoncelle, électronique et chœur d'enfants. Il a également collaboré avec Andreas Schmid (chorégraphe), Luccio Stiz (musicien) et le Groupe Dunes (les plasticiens Madeleine Chiche & Bernard Misrachi), Lydwine van der Hulst (musicienne), Emmanuel Maa Berriet (développeur), Le Clair-Obscur (Frédéric Deslias), Damiano Foa et Laura Simi (compagnie Silenda). Son travail explore les frontières entre musique et bruit – signaux interprétés par deux aires du cerveau différentes, concept et sensation, écriture et aléa.

    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.

     

  • Médiathèque de l’Abbaye – Nelson Mandela

    Médiathèque créteilSur plus de 5200 m2, cette médiathèque tout en finesse et en transparence, imaginée par le cabinet d'architectes Chabanne et partenaires propose une multiplicité de prestations et permet d'envisager une grande diversité d'usages par tous les publics.

Du samedi 18 novembre au samedi 2 décembre, la médiathèque de Créteil accueil Softlove Prélude dans la journée Bienvenu en 2030 intégrée à la Biennale NEMO.  Les Médiathèques de Paris organisent le festival Bienvenue 2030 à la médiathèque de Créteil : une journée pour explorer le numérique de manière ludique sur les thèmes des arts, la sciences, les techniques, l’Homme et le monde.


Satellite au spectacle #Softlove, cette installation intimiste est une création sonore au casque pour 20 personnes, mettant en place la narration du roman d’Eric Sadin dans un climat d’hypnose privilégié. Installé dans des transats avec un casque  vous écouterez la voix d’un robot vous raconter sa romance singulière pour une humaine…

Retrouvez ici le programme du Festival dans son intégralité ici