Stitched Panorama

VIRIDIS : sortie du jeu vidéo d’Art Act

Artistes & partenaires

  • Art Act

    art act_siteAADNGASPARD & SANDRA BÉBIÉ VALÉRIAN
    Art-Act est une entité binaire qui utilise les moyens de l’art pour une «invention du quotidien», se détacher des normes, pour une politique de la récupération et du retournement. Le quotidien est une composition de règles cellulaires, de normes, qu’il ne reste qu’à bousculer pour en réinventer les modalités dans des formes sans cesse renouvelées. Du travail, à la cuisine, au déplacement, à l’espace public, les hétérotopies et hétérochronies sont des sources infinies d’interprétations possibles. Pourtant, la multitude que composent les individus de notre société ne reflète pas la diversité potentielle d’une créativité désinhibée et libérée. Au contraire la créativité devient coercitive lorsqu’elle s’érige en modèle lénifiant au service de l’uniformisation : hégémonie de l’homogénie. Art-Act cherche à vivre le quotidien par-delà le préconçu, le préfabriqué, en affirmant l’autodétermination dans un élan créatif et récréatif.
    • FERME A SPIRULINELa Ferme à spirulineSituée au carrefour entre jeu vidéo et enjeux écologiques, cette création « hybride » met également en avant la collaboration et la création participative.
    • spiruline_capta photoAtelier captation photo et création jeu vidéo
    • FERME A SPIRULINELa Ferme à SpirulineEntre jeu vidéo et installation numérique végétale, La Ferme à Spiruline mêle des enjeux artistiques et écologiques.
    • pHCv18tJ1vwtihB_T3grHzl72eJkfbmt4t8yenImKBVaiQDB_Rd1H6kmuBWtceBJREVOLUSTARAvec l’oeuvre interactive Revolustar, Art-Act propose de détourner le jeu vidéo Singstar (karaoké). Transformées et décalées, les chansons les plus commerciales vibrent soudain d’une note révolutionnaire…

     

Ca y est, après avoir travaillé de longs mois sur sa conception, le duo Art Act annonce la sortie officielle de Viridis !

Ayant accueilli les artistes sur différentes résidences avec la Ferme à Spiruline, l’AADN est fière de pouvoir vous faire part de la sortie du jeu vidéo qui marque une nouvelle étape dans leur travail.

Projet artistique au croisement du jeu vidéo, de l’agriculture et de l’économie : Viridis est un jeu vidéo relié à une ferme bien réelle. Engagez-vous dans une action communautaire et solidaire à partir du 16 juin et à jusqu’en octobre.

RDV sur le site consacré : www.viridis.guru

Dans un monde post-apocalyptique, les générations rescapées doivent leur survie au « contre-poison vert », la spiruline. Cette ressource alimentaire et énergétique les immunisent contre les effets de la brume qui s’est répandue suite à la catastrophe.
Le joueur incarne un « enfant du monde de l’après » dont la mission est d’implanter une nouvelle ferme pour une colonie future. Il doit ainsi partir en exploration, récupérer des matériaux, les assembler et les réemployer afin de créer les conditions de production de la spiruline.
Son avancement lui permet d’acquérir des points d’expériences réinvestis dans la gestion de la ferme réelle. Par des systèmes de monitoring, d’automatisation et de référendum, il est collectivement en charge de la production de la spiruline. Le fermier est là pour le guider à l’image du mentor, figure didactique que l’on retrouve dans l’univers du jeu.

L’interdépendance entre jeu et ferme réelle permet de fusionner l’expérience entre virtualité et matérialité.

Retrouvez toutes les informations sur www.oudeis.fr/viridis

– Sandra & Gaspard Bébié-Valérian aka Art-Act, artistes, prises de vue, images, textes, sons
– Thibaut Trampont, Events for Games, gamedesign et diffusion
– Hexagence, Christophe et Sylvie Couprie, développement
– Julia Delcambre, webdesign
– Micah Parker, graphisme
– Manuel Fadat, sons, acteur et complice

Le projet La ferme à spiruline est une production d’Oudeis cofinancé par l’Union européenne dans le cadre du FEDER, la DRAC Languedoc-Roussillon et la Région Languedoc-Roussillon dans le cadre du Fond de soutien à la création numérique. Avec le soutien du Conseil général du Gard et de la ville du Vigan. Une coproduction AADN, avec le soutien de la Région Rhône-Alpes et la participation du DICRéAM. Une coproduction Labomédia, avec le soutien de La Chartreuse, centre national des écritures du spectacle.