Jef-Aérosol / inspiration pour Là-Haut

Là-Haut le Cloud, Ici le Soleil

Artistes & partenaires

  • Pierre Amoudruz

    Photo de Pierre Amoudruz - Directeur Artistique de AADNVidéaste, scénographe et touche-à-tout numérique, cet artiste s’approprie les médiums du son et de l’image au fil de ses recherches artistiques, qu’il préfère collaboratives ou participatives. Directeur Artistique de l’AADN depuis 2005, il a à cœur de défendre des projets engagés, questionnant les usages et l’impact des technologies au quotidien. Il initie, écrit et réalise plusieurs créations pour la scène (Reverrance 2011, Dématérialisé 2016) ou pour l'espace public (Les Hommes Debouts 2009, Là-Haut… 2016, De Chair et d'O.S 2017). Parallèlement, il assure la curation ou la direction artistique de créations pluridisciplinaires et in situ (Labo Mapping 2012, Blind Sceno 2011). Il dirige les projets du Labo des Usages de l’AADN (@home 2011-2013, Avatar's Riot 2014-2015, Espèces d'Espaces Publics 2016-2017). Si la vidéo temps réel est son medium de prédilection et l’urbanisme au coeur de sa formation, sa pratique est maillée d’apprentissages éclectiques et de coopérations artistiques qui l'amènent à s'approprier la programmation, l'électronique, le design d’objets dans une droite philosophie d’autodidacte.

     

  • David Guerra

    david-dematMulti-instrumentiste autodidacte et créateur de musique électronique, David Guerra se forme à la musique électroacoustique (CRR de Chalon-sur-Saône, avec Jean-Marc WEBER) et à la M.A.O (CFPM Villeurbanne) pour asseoir ses connaissances et s’ouvrir d’autres champs d’exploration. Sous le pseudonyme Svindrön, il révèle son génie de la musique électronique fortement influencé par les papes de l’electronica et de l’IDM. Sensible à l’art total, David Guerra collabore, en tant que compositeur, interprète et concepteur sonore, sur de nombreux projets artistiques où l’art sonore, la danse, l’art visuel, l’art plastique… vivent dans un temps unique. Reverrance – performance A/V, Noisy skeleton – installation immersive et interactive, Lumarium – installation lumineuse et sonore, Shapes of light – performance danse, laser et live electronic, Histriker – installation interactive. En 2016, il crée la performance A/V Dématérialisé avec Jeanne Brouaye et Pierre Amoudruz. Dans cette création il approfondit ses recherches sur la corrélation entre les dispositifs interactifs (caméras 3D ou capteurs de mouvements), et, le geste instrumental et l'interprétation musicale.

     

  • Charlie Moine

    charlien&b2Scénographe, technicien polyvalent, bricoleur hors pair, Charlie Moine est aussi performeur à ses heures et propose des dispositifs artistiques critiques et acerbes dans les réseaux de l’Art Contemporain. Collaborateur technique de longue date sur les interventions proposées In Situ par l’AADN (transformations d’espaces et scénographies multimédia), son terrain de jeu favori est cependant l’espace public. Il affiche de nombreuses collaborations dans le milieu des arts de la rue et assume depuis 2 ans la régie générale des spectacles des TROIS POINTS de Suspension.
    • Jef-Aérosol / inspiration pour Là-HautLA-HAUT LE CLOUD, ICI LE SOLEIL : Résidence au Subs !
    • Jef-Aérosol / inspiration pour Là-HautLà-Haut le Cloud, Ici le SoleilLà-haut le Cloud, ici le Soleil, est une intervention artistique en espace public, une joyeuse mystification scientifique, une fenêtre ouverte en pop-up dans le quotidien d’un lieu pour générer un courant d’air dans les représentations du numérique.
    • avatar's riotAvatar’s RiotAvatar’s Riot, une création in situ où il est question de vélo triporteur, d’espace public et de création participative.
    • @home@Home – connexion@Home – Connexion, ou comment co-réaliser une exposition mettant en scène le laboratoire de savants fous ayant digitalisé les habitants de Mermoz.

     

  • Pablo Jakob

    Pablo Jakob photoAuteur & Dramaturge
    Pablo Jakob est né en 1990 à Delémont (Suisse). En 2014, il est diplomé de l’Institut littéraire Suisse, affilié à Haute-école des Arts de Berne. La même année, il est admis à l’ENSATT (Ecole Nationale Supérieurs des Arts et Techniques du Théâtre) à Lyon, filière écrivain-dramaturge. Lauréat de la bourse de la Fondation Anne et Robert Bloch, récompensant un jeune artiste, il est côté cinéma à l’affiche de Milky Way de Joseph Incardona et Cyril Bron. En 2016, il est dramaturge sur la création de Julie Bérès Quelque chose pourrit dans mon royaume. Sa pièce courte Retour faisant partie de l’ensemble Désaffectés, travail collaboratif de six auteurs, sera mis en scène par Catherine Hargreaves en avril 2017. Il est membre du collectif d’auteurs suisses Hétérotrophes, formé en 2014.
    • Pablo Jakob photoPablo Jakob

      Auteur & Dramaturge
      Pablo Jakob est né en 1990 à Delémont (Suisse). En 2014, il est diplomé de l’Institut littéraire Suisse, affilié à Haute-école des Arts de Berne. La même année, il est admis à l’ENSATT (Ecole Nationale Supérieurs des Arts et Techniques du Théâtre) à Lyon, filière écrivain-dramaturge. Lauréat de la bourse de la Fondation Anne et Robert Bloch, récompensant un jeune artiste, il est côté cinéma à l’affiche de Milky Way de Joseph Incardona et Cyril Bron. En 2016, il est dramaturge sur la création de Julie Bérès Quelque chose pourrit dans mon royaume. Sa pièce courte Retour faisant partie de l’ensemble Désaffectés, travail collaboratif de six auteurs, sera mis en scène par Catherine Hargreaves en avril 2017. Il est membre du collectif d’auteurs suisses Hétérotrophes, formé en 2014.

     

  • Chloé Martinon

    Chloé Martinon photoComédienne
    Formée au conservatoire de Marseille, Chloé travaille aujourd’hui principalement avec la Cie Vol Plané d’Alexis Moati, elle tourne actuellement dans le dernier spectacle «Et le diable vint dans mon coeur» et mène de nombreux ateliers au sein de la cie. Elle travaille aussi régulièrement avec le théâtre forum dans le cadre du Planning Familial. Passionnée de tango et danseuse active depuis des années, elle développe également son clown, entre à rebours dela figure féminine de la tanguera. Elle partage sa vie entre Marseille et Buenos Aires en Argentine, en y jouant un solo de clown dansé dans les bals et sur les places.

     

  • Mains d’Oeuvres

    Logo-Mains-dOeuvresLieu pour l’imagination artistique et citoyenne, Mains d’Œuvres est né d’une envie fondatrice : celle de transmettre la création à tous, de rendre la capacité d’imaginer, de ressentir et de créer notre société ensemble.
  • Subsistances (Les)

    logo_subsistancesLaboratoire international de création artistique consacré aux nouveaux langages du spectacle vivant (danse, théâtre, cirque, musique), Les Subsistances sont un lieu transdisciplinaire de travail, de création, d’expérimentation et de dialogue avec le public. Aux artistes, elles offrent un lieu, un temps de résidence. Au public, elles offrent un lieu culturel singulier et des temps de partage artistique.
  • POLAU – Pôle des Arts Urbains

    Pôle des Arts UrbainsPôle de recherche et d’expérimentation sur les arts et la ville.

    Le pOlau, créé en 2007 sous l'impulsion du Ministère de la Culture, intervient de deux manières connexes :
    • En tant qu’incubateur ou producteur de projets artistiques liés à l'aménagement du territoire.
    • Au titre d’urbaniste spécialisé en stratégies culturelles auprès de commanditaires publics ou privés.

  • D.A.C de Villefranche

    Ville de VillefrancheDirection des Affaires Culturelles de la Ville de Villefranche /s Saône.
    C'est aussi la coordination de la Médiathèque, du Conservatoire, et des Maisons de Quartier de Béligny et de Belleroche.
  • [SCAN] (Fonds) – DRAC & Région Auvergne Rhône-Alpes

    Auvergne Rhône-AlpesLa Région Rhône-Alpes a engagé en octobre 2010 une vaste concertation avec l'ensemble des acteurs artistiques et culturels régionaux autour du numérique, posant la question des transformations des pratiques culturelles comme celle des enjeux économiques ou de politiques publiques.
    À l'issue de cette concertation, la Région a adopté en avril 2011 une nouvelle politique dans laquelle elle fixe s'engage à soutenir les arts numériques en créant notamment le Fonds de soutien à la création artistique numérique, ou fonds [SCAN]. Celui-ci est co-financé par la DRAC Rhône-Alpes.
    Ce fonds a pour objectif de soutenir des créations artistiques faisant intervenir des technologies numériques.
    • matiere_IKARIMatière en Résidence au Lab_LabAprès avoir accompagné Thomas Pachoud sur ses créations le Lumarium et Hyperlight… nous accueillons au Lab_Lab une étape de recherche sur la nouvelle création de la Cie IKARI : Matières.
    • Dématérialisé - WorkshopWorkshop geste instrumental – Dématérialisé
    • Jef-Aérosol / inspiration pour Là-HautLà-Haut le Cloud, Ici le SoleilLà-haut le Cloud, ici le Soleil, est une intervention artistique en espace public, une joyeuse mystification scientifique, une fenêtre ouverte en pop-up dans le quotidien d’un lieu pour générer un courant d’air dans les représentations du numérique.
    • Paradism09DématérialiséPerformance audiovisuelle mettant en scène deux corps, le musicien et le vidéaste, qui explorent un monde virtuel, celui «de l’autre côté de l’écran».
    • Lum_1_LumariumLe Lumarium modèle la lumière comme une matière dans l’espace et dans le temps, nous proposant ainsi d’entrevoir un hyper-espace.
  • Lab.Lab

    Logo_LabLab_siteAADNStudio de création et Fabrique d’expérimentation numérique, le Lab.Lab est un lieu mutualisé entre l’AADN et les studios BK et Théoriz qui se situe au Pôle Pixel, à Villeurbanne.
    Espace modulable et équipé spécialement pour les créations numériques, le Lab.Lab est un espace idéal pour accueillir les artistes lors d’une étape de création.
    le Lab.Lab est l'un des partenaires du dispositif VIDEOPHONIC.
    • Soft-Love[ SOFT LOVE ] par la Cie Le Clair-Obscur
    • Jef-Aérosol / inspiration pour Là-HautLà-Haut le Cloud, Ici le SoleilLà-haut le Cloud, ici le Soleil, est une intervention artistique en espace public, une joyeuse mystification scientifique, une fenêtre ouverte en pop-up dans le quotidien d’un lieu pour générer un courant d’air dans les représentations du numérique.
    • Belluaire 2BelluaireBelluaire est une performance basée sur la technique du larsen, appliqué à l’image et au son.

Là-Haut : création sur le thème de la solitude du citadin hyper-connecté.

/// AGIR en ESPACE PUBLIC

Là-haut le Cloud, ici le Soleil, est une intervention artistique en espace public, une joyeuse mystification scientifique, une vraie-fausse enquête techno-ethnologique, une fenêtre ouverte en pop-up dans le quotidien d’un lieu pour générer un courant d’air dans les représentations du numérique.
C’est une création en “infusion-diffusion”, qui mobilise avant de faire rêver. Elle s’écrit et résonne dans le lieu qui l’a invitée.

Elle se déroule en trois volets :

– Le déploiement d’une Zone de Fouilles Cybergraphiques – chantier ouvert au public, installation d’accélérateurs d’imaginaires, mobilisation d’habitants, relevés oniriques d’usages numériques, repérages et marquage physique de la ville.

– Une déambulation projetée sur les murs de la ville – c’est l’apparition de l’étranger, l’avatar, cet être né de nos identités en ligne, de l’autre côté de l’écran, qui descend de son nuage pour nous joindre sur le pavé.

– En guise de conclusion, c’est un diagnostic électro-sensible du territoire, une dimension art-science atypique, une cartographie analytique des pratiques numériques, un kit de survie pour les smart-habitants de nos smart-cities.


 

 

/// UNE FICTION pour SE METTRE en MOUVEMENT

A l’heure de la disruption décrite par Bernard Stiegler, ce projet réagit à la mutation des rapports sociaux dans un système qui paradoxalement, tout en démultipliant quantitativement des relations sociales, produit in fine de la solitude. Que cherchons-nous de l’autre côté de l’écran : un prestige social, une dose d’endorphines médiatiques, un aperçu du « Meilleurs des Mondes » ? Quelle qualité d’interactions attendons-nous, que notre environnement physique ne nous apporte pas déjà ?

Il s’agit d’ausculter la manière dont ce « sentiment de solitude du citadin hyper-connecté » – qui mêle individualisme moderne, repli sur soi et narcissisme numérique – transforme nos rapports à l’espace public et dans l’espace public, de questionner le rôle que nous pouvons y jouer, individuellement et collectivement.


/// GENESE et EXPERIMENTATIONS PREALABLES

Une version pilote a été proposée à travers une déambulation « dédiée » sur le quartier des Brosses à Villeurbanne, en octobre 2015 avec le Soutien du Fond d’Expérimentation pour la Jeunesse. Cette expérimentation a été récompensée par le Trophée EDF.

Vidéo de la première phase d’expérimentation, Avatar’s Riot – Octobre 2015


 

Format prévisionnel

Phase d’infusion, résidence participative : 6 jours
Phase de représentation / démabulation : 1h – extérieur – de nuit
Restitution en ligne : permanent pour chaque territoire via un site internet dédié