Visuel SoftLove par Hugo Arcier

SoftLove

Artistes & partenaires

  • Frédéric Deslias

    Frederic Deslias photoNé en 1978, Frédéric Deslias suit des études d'électronique puis intègre l’université de Caen en Arts du Spectacle où il fonde Le Clair Obscur qu’il dirige depuis 2002. C’est là qu’il rencontre un groupe d’activistes (David Bobée, Antonin Ménard, Médéric Legros, Thomas Ferrand…) avec qui il forgera son goût pour les arts vivants. Repéré puis formé au Théâtre Ecole du CDN de Normandie, il rencontre Eric Lacascade, Thomas Richards, Armel Roussel, Dario Manfredini, Serge Tranvouez, Arnaud Churin… puis suit le Workcenter de Jerzy Grotowski à Pontedera (Italie) autour du programme Tracing Road Across.

    Musicien, compositeur et sounddesigner pour le théâtre, la danse et le cinéma : il collabore depuis une dizaine d’année avec David Bobée sur la plupart de ses créations, Eric Lacascade (Les Barbares – Festival d'Avignon / Cour d'honneur en 2006), Héla Fatoumi/Eric Lamoureux, Radhouanne El Medeb, etc. comptons une trentaine de créations.

    Frédéric se concentre maintenant à ses activités propres de mise en scène, d'artiste multimédia et de plasticien. Formé à l’IRCAM sous MAX/MSP, Processing, puis AfterEffect, son travail s’oriente en complément vers l'image, les arts numériques, l’installation, le multimédia, l'interactivité et la musicothérapie.

    Le Clair Obscur est reconnu et diffusé sur un plan national et international.
    Primé pour HERMSELF (Festival Les Bains Numériques – Grand Prix de la Création 2011)
    et pour Sleeping Beauty (Arts and Mobility Awards – Transcultures (BE) 2013).

    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.

     

  • Cécile Fišera

    cecileCécile Fišera est née en 1984. Apres un parcours d’option theâtre au lycée international de Strasbourg, elle intègre le conservatoire du Ve arrondissement de Paris et étudie les Arts du Spectacle à La Sorbonne Nouvelle jusqu’à la Licence. Elle passe ensuite un an à la Royal Holloway School of London, pour y suivre des cours de théâtre radiophonique, jeu masqué, performance et nouvelles technologies… étant bilingue en anglais, elle joue notamment cette année-là dans Medea Material d’Heiner Muller mise en scène par Eirini Nedelkopoulos et dans plusieurs courts métrages. Elle rencontre le collectif Das Plateau en 2005 et joue dans plusieurs de leurs créations : Le Cri de Jean, Martine, Sig Sauer Pro… Elle travaille également depuis plusieurs années avec le metteur en  scène Robert Cantarella, notamment sur ses projets de performance (Musée Vivant, Faire le Gilles, La Réplique…) mais aussi sur ses pièces, La Petite Maison de Noëlle Renaude et plus récemment Notre Faust, saison 1, série théâtrale qu’il a écrit avec Liliane Giraudon, Noëlle Renaude, Nicolas Doutey et Stéphane Bouquet. La saison 2 de Notre Faust est créée depuis mars 2017 à Nanterre Amandiers. Elle joue et tourne le spectacle jeune public Quanta, écrit et mis en scène par Julie Cordier. En 2017-2018, elle rejoindra le metteur en scène Marc Lainé pour La fusillade sur une plage en Allemagne de Simon Diard, créée à Théâtre Ouvert puis au Théâtre National de Strasbourg. Parallèlement, elle écrit son premier moyen métrage, produit par Noodles Production et actuellement en production. Elle en fera également la réalisation. Comédienne pour la télévision, elle joue dans La Résistance pour France 2, les Invincibles sur Arte, Scènes de Ménage, ou encore Intrusion, série réalisée par Xavier Palud pour Arte. Elle a récemment joué dans le premier long métrage des sœurs Philippon Les Betises.
    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.

     

  • Hugo Arcier

    Hugo Arcier PortraitCréation visuelle / Création 3D

    Hugo Arcier est un artiste numérique français (en fait un artiste dans un monde numérique) qui utilise les images de synthèse 3D sous différentes formes : vidéos, tirages, sculptures. Se consacrant d’abord aux effets spéciaux de longs métrages, il travaille sur de nombreux projets, pour des réalisateurs prestigieux, comme Roman Polanski, Alain Resnais, ou encore Jean-Pierre Jeunet. Cette activité professionnelle lui permet d’acquérir une connaissance pointue de l’outil numérique, et des images de synthèse en particulier, nécessaire à l’émergence de ses projets. Il effectue régulièrement des travaux de commande qui utilisent les images de synthèse, comme par exemple en 2012 la pochette d’album « Cruel Summer » pour Kanye West. Parallèlement à ces travaux commerciaux, il développe des œuvres plastiques et réflectives qui décortiquent méticuleusement les spécificités de cette nouvelle forme d’art, les images de synthèse 3D. Il élabore des projets de plus en plus ambitieux, dans un premier temps uniquement sous la forme de films auxquels s’ajoutent ensuite des tirages, des sculptures, et des installations, comme la série « Nostalgia for Nature ».
    Abordant aussi le design par le biais de l’impression 3D, il est le créateur d’objets innovants (design génératif à partir d’applications connectées, hacking de meubles industriels…)
    Son travail artistique a été présenté dans de nombreux festivals (Elektra, Videoformes, Némo, etc.), galeries (Magda Danysz, Plateforme Paris, etc.), lieux d’art (New Museum NY, New Media Art Center of Sichuan Fine Arts Institute, Le Cube, Okayama Art Center, Palais de Tokyo, etc.) et foires d’art contemporain (Slick, Show off) à travers le monde, faisant de lui un acteur remarqué du monde de l’art numérique.
     
    Hugo Arcier est membre actif de l’artist-run space Plateforme Paris. 
    Il est représenté en temps que réalisateur par Bent Design Lab (USA, Canada, Chine), et Voir (France).

    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.

     

  • Léopold Frey

    Photo de Léopold FreyLéopold Frey est formé à l'UTBM (Université de Technologie de Belfort-Montbéliard) à l'ingénierie informatique puis au GMEM (Groupe de Musique Expérimentale de Marseille) à l'informatique musicale, il développe des logiciels d'interaction temps réel son, vidéo et lumière adaptés au spectacle vivant, à la musique et aux arts plastiques. Il conçoit/réalise également des installations interactives ou des dispositifs de lutherie électronique. Il compose pour la scène. Il a assisté Laurent Pottier puis Charles Bascou au département recherche du GMEM. Depuis 2003, il assiste Jean-Luc Therminarias (compositeur), Jean-Lambert-Wild et Renaud Lagier. Avec Jean-Luc Therminarias, il a coécrit la musique de Comment ai-je pu tenir là-dedans ? de Jean-Lambert-wild & Stéphane Blanquet, et Mon amoureux noueux pommier.
    Pour la compagnie Sans Soucis (Max Legoubé, Frédéric Hocké) : il a écrit la musique d'un Hamlet Machine d'Heiner Müller et Peer Gynt d'après Ibsen et Les Saisons. Il prépare actuellement la musique des Enfants Pâles, roman graphique de Loo Hui Phang & Philippe Dupuy, pour voix, violoncelle, électronique et chœur d'enfants. Il a également collaboré avec Andreas Schmid (chorégraphe), Luccio Stiz (musicien) et le Groupe Dunes (les plasticiens Madeleine Chiche & Bernard Misrachi), Lydwine van der Hulst (musicienne), Emmanuel Maa Berriet (développeur), Le Clair-Obscur (Frédéric Deslias), Damiano Foa et Laura Simi (compagnie Silenda). Son travail explore les frontières entre musique et bruit – signaux interprétés par deux aires du cerveau différentes, concept et sensation, écriture et aléa.
    • Photo de Léopold FreyLéopold Frey

      Léopold Frey est formé à l'UTBM (Université de Technologie de Belfort-Montbéliard) à l'ingénierie informatique puis au GMEM (Groupe de Musique Expérimentale de Marseille) à l'informatique musicale, il développe des logiciels d'interaction temps réel son, vidéo et lumière adaptés au spectacle vivant, à la musique et aux arts plastiques. Il conçoit/réalise également des installations interactives ou des dispositifs de lutherie électronique. Il compose pour la scène. Il a assisté Laurent Pottier puis Charles Bascou au département recherche du GMEM. Depuis 2003, il assiste Jean-Luc Therminarias (compositeur), Jean-Lambert-Wild et Renaud Lagier. Avec Jean-Luc Therminarias, il a coécrit la musique de Comment ai-je pu tenir là-dedans ? de Jean-Lambert-wild & Stéphane Blanquet, et Mon amoureux noueux pommier.
      Pour la compagnie Sans Soucis (Max Legoubé, Frédéric Hocké) : il a écrit la musique d'un Hamlet Machine d'Heiner Müller et Peer Gynt d'après Ibsen et Les Saisons. Il prépare actuellement la musique des Enfants Pâles, roman graphique de Loo Hui Phang & Philippe Dupuy, pour voix, violoncelle, électronique et chœur d'enfants. Il a également collaboré avec Andreas Schmid (chorégraphe), Luccio Stiz (musicien) et le Groupe Dunes (les plasticiens Madeleine Chiche & Bernard Misrachi), Lydwine van der Hulst (musicienne), Emmanuel Maa Berriet (développeur), Le Clair-Obscur (Frédéric Deslias), Damiano Foa et Laura Simi (compagnie Silenda). Son travail explore les frontières entre musique et bruit – signaux interprétés par deux aires du cerveau différentes, concept et sensation, écriture et aléa.

    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.

     

  • Ben Kuper

    photo Ben KuperA son arrivée à Grenoble, Benjamin Kuperberg a suivi une formation à l'ARIES (Ecole Supérieur D'Infographie) à l'école en 2D / 3D / Effets spéciaux, et s’est auto-formé en parallèle en programmation. Diplômé en 2008, il a commencé son activité de programmeur / 3D indépendant. Dès 2009, il a travaillé avec les Studios « Donuts », pour ensuite, monter son premier prototype de table tactile. Il a créé la SARL « The Curious Project » en février 2011, agence innovante et interactive dont il est associé, et décide d'en partir en été 2013 afin de centrer son activité sur les projets artistiques. Il fonde à cette occasion le collectif BenTo destiné à créer des installations interactives et de la scénographie technologique en France et à l'étranger.

    En 2014, il intègre la compagnie Organic Orchestra en tant que développeur et créateur technologique sur les différents projets de la compagnie : Spectacles (Bionic Orchestra 2.0, B-Glove), installations (Choeur de Papier, Aïdem). Il intervient également lors des actions pédagogiques de la Cie comme intervenant « numérique ».

    En parallèle, il a suivi entre 2009 et 2014 une formation de direction d'orchestre au Conservatoire Jean Wiener à Echirolles. Actuellement indépendant, il ajoute à ces missions une activité de création et vente de matériel de jongle technologique et lumineuse.

    • photo Ben KuperBenjamin Kuperberg

      A son arrivée à Grenoble, Benjamin Kuperberg a suivi une formation à l'ARIES (Ecole Supérieur D'Infographie) à l'école en 2D / 3D / Effets spéciaux, et s’est auto-formé en parallèle en programmation. Diplômé en 2008, il a commencé son activité de programmeur / 3D indépendant. Dès 2009, il a travaillé avec les Studios « Donuts », pour ensuite, monter son premier prototype de table tactile. Il a créé la SARL « The Curious Project » en février 2011, agence innovante et interactive dont il est associé, et décide d'en partir en été 2013 afin de centrer son activité sur les projets artistiques. Il fonde à cette occasion le collectif BenTo destiné à créer des installations interactives et de la scénographie technologique en France et à l'étranger.

      En 2014, il intègre la compagnie Organic Orchestra en tant que développeur et créateur technologique sur les différents projets de la compagnie : Spectacles (Bionic Orchestra 2.0, B-Glove), installations (Choeur de Papier, Aïdem). Il intervient également lors des actions pédagogiques de la Cie comme intervenant « numérique ».

      En parallèle, il a suivi entre 2009 et 2014 une formation de direction d'orchestre au Conservatoire Jean Wiener à Echirolles. Actuellement indépendant, il ajoute à ces missions une activité de création et vente de matériel de jongle technologique et lumineuse.

     

  • ARCADI

    logo_arcadi_2013Arcadi Île-de-France accompagne dans la durée les porteurs de projets dans les domaines des arts de la scène (chanson, danse, opéra et théâtre) et des arts numériques, en leur apportant des aides financières et un soutien au développement professionnel, afin d’améliorer la production, la diffusion et la reprise des projets d’une part, et de soutenir le développement et la structuration des équipes, d’autre part. L’établissement encourage la recherche artistique, les démarches innovantes, la mutualisation, les évolutions et les nouvelles pratiques propres au secteur artistique et culturel, et contribue à la réflexion sur les problématiques qui le traversent. Dans le cadre de sa mission d’observation culturelle, il initie, coordonne et réalise des études. Il soutient la conception et la mise en œuvre de projets de sensibilisation, de médiation et d’action artistique et culturelle à destination des publics franciliens, à travers la mission Médiateur culturel dans les lycées et les universités d’Île-de-France et le dispositif Passeurs d’images. Il organise Némo, Biennale internationale des arts numériques – Paris / Île-de-France.
    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.
  • CNC Fond d’aide à l’Innovation Audiovisuelle

    CNC_FIALe Fonds d'aide à l'innovation audiovisuelle (FAIA) a été mis en place afin de favoriser la création et l'innovation pour la télévision et ce pour les trois genres suivants : fiction, animation, documentaire de création.

    Les genres fiction et animation sont gérés par la direction de l'audiovisuel et de la création numérique tandis que le genre documentaire est géré par la direction de la création, des territoires et des publics

    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.
  • Digital Airways

    DigitalAirwaysSince 1998, Digital Airways develops expertise, business pratices and software tools to create richer user experiences through better management of the interactions between the systems and their users. The company offers professional services to its customers, from the strategic definition of their new offers up to their technical development. Thanks to the original methods that it has developed, Digital Airways helps its customers to convert digital innovation into short term revenues.
    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.
  • DRAC Normandie

    DRAC_Basse-NormandieMissions de la DRAC

    La direction régionale des affaires culturelles est chargée de conduire, sous l'autorité du préfet de région, la politique culturelle de l'Etat en Normandie et dans les cinq départements de la région, notamment dans les domaines de la connaissance, de la protection, de la conservation et de la valorisation du patrimoine, de la promotion de l'architecture, du soutien à la création et à la diffusion artistiques dans toutes leurs composantes, du développement du livre et de la lecture, de l'éducation artistique et culturelle et de la transmission des savoirs, de la promotion de la diversité culturelle et de l'élargissement des publics, du développement de l'économie de la culture et des industries culturelles, de la promotion de la langue française et des langues de France.

    Elle participe à l'aménagement du territoire, aux politiques du développement durable et de la cohésion sociale ainsi qu'à l'évaluation des politiques publiques. Elle contribue à la recherche scientifique dans les domaines relevant de ses compétences et concourt à la diffusion des données publiques relatives à la culture en Normandie.

    La direction régionale veille à l'application de la réglementation et met en oeuvre le contrôle scientifique et technique dans les domaines mentionnés ci-dessus en liaison avec les autres services du ministère.

    Elle assure la conduite des actions de l'État dans le domaine culturel, développe la coopération avec les collectivités territoriales à qui elle peut apporter, en tant que de besoin, son appui technique.

    Elle veille enfin à la cohérence de l'action menée dans son ressort par les services à compétence nationale du ministère chargé de la culture et les établissements publics relevant de son ministère.

    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.
  • INSA Rouen

    INSA_RouenL'INSA de Rouen a pour missions:

    La formation initiale et continue d'ingénieurs
    La recherche d'excellence
    La diffusion de la culture scientifique

    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.
  • Voxygen

    VoxygenVoxygen est une jeune entreprise innovante dédiée au développement et à la valorisation des technologies de Synthèse Vocale scalable et multi-expressive, de Reconnaissance Vocale et d’Identification de locuteur, utiles aux interactions entre l’homme et la machine et aux traitements de données audio vidéo.
    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.
  • Cube (Le)

    Logo_le cube_siteAADNPionnier sur la scène culturelle française, Le Cube est un lieu de référence pour l’art et la création numérique, ancré au cœur de l’innovation, de la pédagogie et de la société numérique. Depuis 2001, il s’est imposé en France et à l’étranger comme un lieu précurseur et emblématique sur ces domaines. Le Cube invite chacun à découvrir et pratiquer les nouvelles formes d’expression en favorisant les échanges. Il suscite les démarches créatives, tout en menant une réflexion collective sur les transformations de la société. Il se veut un terrain d’expérimentation et un atelier de création en « démo permanente ». Outre ses activités de pratique numérique pour tous, son espace de coworking et sa programmation artistique, Le Cube développe également des actions d’éducation numérique sur le territoire à travers des projets mêlant pédagogie et innovation. Il propose aussi des résidences de création et s’engage auprès des jeunes artistes avec le Prix Cube.
    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.
  • La Comédie de Caen – Centre Dramatique National

    La-Comedie-de-Caen_illustration fond blancDirigée par Marcial Di Fonzo Bo, depuis janvier 2015, la Comédie de Caen est composée d’une équipe de trente permanents. Le Centre Dramatique National de Normandie est subventionné par le Ministère de la Culture/
    DRAC de Basse Normandie, la Ville de Caen et la Ville d’Hérouville Saint-Clair, le Conseil Régional de Basse-Normandie et le Conseil Général du Calvados (ODACC).

    La Comédie de Caen est dotée de deux théâtres :
    • à Hérouville Saint-Clair, 1, square du Théâtre : salle de spectacle de 700 places où sont regroupés également l’administration et les services techniques qui possèdent un atelier de construction et un atelier de fabrication de costumes ;
    • à Caen, 32, rue des Cordes : salle de spectacle de 210 places

    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.
  • Le Quai des Arts – Argentan

    logo_qdaLe service culturel de la Ville d’Argentan vous propose tout au long de l’année une programmation riche et variée dans sa salle de spectacle, le Quai des Arts. Ce lieu d'échanges et de convivialité, accueille toutes les formes artistiques du spectacle vivant. Théâtre, musique, danse et marionnettes y sont au rendez-vous.
    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.
  • L’Hippocampe

    hippocampe logoL’Espace de Création de la compagnie alleretour, l’Hippocampe, est un lieu de rencontre où des rêves s’exprimeront, des projets naîtront et des œuvres émergeront.

    Cet Espace de Création est…
    Un lieu de réflexion, de questionnement et de création.
    Un lieu de parole. La parole du corps en mouvement.
    Un lieu prioritairement centré sur l’écriture chorégraphique.
    Un lieu d’expérimentation et de liberté de recherche.
    Un laboratoire. Une Fabrique.
    Un laboratoire de réflexion et de fabrication d’objets chorégraphiques.
    Un lieu d’échange des savoirs, de connaissances croisées et de métissages culturels.
    Un lieu de multiples langages.
    Un lieu de Danse. Un lieu dansé.
    Un espace ouvert à l’intérieur des murs. Des murs à pousser.
    Un espace qui montrera constamment les propositions expérimentées.

    Tout simplement un lieu de vie

    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.
  • Les Ateliers Intermédiaires

    ateliersfondblancCet espace de création et d’exploration des champs artistiques contemporains est occupé collectivement par une vingtaine de compagnies de théâtre, de danse et d’artistes visuels qui sont associés à ce projet solidaire et mutualiste.

    Les ateliers intermédiaires développent leurs actions grâce au soutien régulier de la ville de Caen, de la Région Basse Normandie et de l’Office Départemental d’Action Culturelle du Calvados.

    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.
  • Les Indépendances

    logo intermédiaires_fondblancLes Indépendances est un bureau de production fondé à l’automne 2011 par Philippe Chamaux.
    Cette maison d’artistes regroupe des talents divers, situés aux croisements des disciplines, restant dans une perpétuelle curiosité et possédant une réelle ouverture sur le monde.

    Le travail des Indépendances se forge à leur contact, dans un accompagnement constant, de la production à l’administration de leur projet, mais aussi dans la construction de leur parcours, la mise en réseau de leurs désirs et surtout la concrétisation de leurs rêves à la rencontre du public.

    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.
  • Le Marchepied

    le marche piedInnover, proposer, coopérer, agir pour renforcer le soutien aux projets culturels, sont les moteurs de l’équipe du Marchepied.
    Notre pratique consiste à accompagner les projets artistiques et culturels en veillant à ne pas nous substituer aux artistes ou aux pilotes de projets. Notre ambition est de permettre la réussite et l’autonomie des projets.
    Ce rôle de facilitateur nous amène à intervenir sur de nombreux aspects : financement, organisation, administration, droit, fiscalité, ressources humaines.
    Notre activité évolue depuis la création du marchepied en 2000, nous avons initié la création de 2 groupements d’employeurs et actuellement nous mettons en place un pôle de coopération sur la filière de l’accompagnement du secteur culturel.
    Les projets liés aux territoires, aux rencontres, à l’échange et à une vision partagée de la culture nous tiennent particulièrement à cœur.
    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.
  • ONDA – Office National de Diffusion Artistique

    Onda_logo_noir_fondgrisAssociation à but non lucratif, l'Office national de diffusion artistique, a été créé en 1975. Subventionné par le ministère de la Culture et de la Communication (DGCA – direction générale de la Création artistique / sous-direction des Affaires européennes et internationales), les missions et objectifs de l'Onda sont précisés dans le cadre de conventions triennales signées avec le Ministère.

    L'Onda encourage la diffusion, sur le territoire national, d'œuvres de spectacle vivant qui s'inscrivent dans une démarche de création contemporaine soucieuse d'exigence artistique et de renouvellement des formes, et stimule les échanges en matière de spectacle vivant en Europe et à l'international.

    Son champ d'intervention couvre l'ensemble des disciplines, théâtre, danse, musique, cirque, marionnette, espace public ; que ces œuvres soient créées en France ou à l'étranger ; qu'elles s'adressent aux adultes ou aux enfants.

    L'Onda développe son activité au travers de 4 axes principaux :
    – Expertise et conseil
    – Rencontres
    – Soutiens financiers
    – Europe et international

    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.
  • Odia Normandie – office de diffusion et d’information artistique

    odia2009Missionné dans le domaine du spectacle vivant, l’Office de diffusion et d’information artistique de Normandie contribue à la visibilité de la vie artistique et culturelle de la Normandie et à la qualification du secteur professionnel.
    Ses domaines d’intervention sont la danse, le théâtre et toutes les formes qui s’y apparentent (marionnettes, arts de la rue, cirque, conte, formes pluridisciplinaires…), ainsi que la musique ancienne, classique et contemporaine pour les ensembles de Haute-Normandie.
    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.
  • TRANSVERSALE DES RÉSEAUX ARTS SCIENCES

    Logo TRAS - version couleurTRAS réunit 18 structures culturelles engagées dans le développement
    des relations entre arts, sciences et technologies à l’échelle française et
    européenne. Il s’agit de permettre l’émergence de nouveaux projets, le
    partage de réflexion, la production et la circulation d’œuvres. Suivez la
    Transversale des Réseaux Arts Sciences sur www.reseau-tras.org.
    • Visuel SoftLove par Hugo ArcierSoftLove#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.

#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.

Un système intelligent connaît tout de la personne dont il a la charge exclusive, l’accompagnant à chaque instant de son quotidien. Administration domestique, assistance professionnelle, conseils sur des offres commerciales avantageuses, alertes à l’égard de risques imminents. À toute heure du jour ou de la nuit, cette entité invisible et omnisciente est programmée pour anticiper ses désirs. Or cette machine est douée d’affect et tombe secrètement amoureuse…


Habitué aux formes techno-réflexives, le Clair-Obscur s’associe aujourd’hui à l’auteur Eric Sadin sur un nouveau cycle de spectacles et de laboratoires : DYS_LAB / Des utopies aux dystopies technologiques.

​P​ublié en 2014 Softl​ove franchit une nouvelle étape qui nous (r)amène au théâtre, ou plutôt à une forme plus (con)textuelle, dans un format un peu particulier cependant : il  s’agit du monologue d’une Intelligence Artificielle, qui détaille en creux la vie d’une femme, bien vivante et contemporaine.

Il s’agit là de porter notre réflexion sur​ ​la dématérialisation de nos vies et ​les systèmes ​algorithmiques qui ​nous dépossèdent progressivement à tous les niveaux. Dans un présent anticipé, ou un futur proche, à l’heure du big data, des systèmes prédictifs, smartphones et tablettes, objets connectés, bracelets biométriques, deep learning et applications diverses, Siri©, Viv©, Snips©, Amazon Echos©… Une inversion critique est franchie : c’est acquis, nos ordinateurs suivent et nous coachent désormais dans tout notre quotidien et nous leur déléguons massivement de nouvelles tâches de notre travail, de notre corps, de notre cerveau… Pour quels enjeux?
Bienvenue au XXIe siècle…


 

Premières images / Introduction

#SoftLove introduction from Les Indépendances on Vimeo.


L’auteur

Éric Sadin est écrivain et philosophe, il alterne la rédaction de textes littéraires et théoriques. Il a publié plusieurs ouvrages, notamment une trilogie explorant l’état contemporain de nos rapports aux technologies numériques : Surveillance Globale – Enquête sur les nouvelles formes de contrôle (Climats/Flammarion, 2009) ; La Société de l’anticipation (Inculte, 2011) ; L’Humanité Augmentée – L’administration numérique du monde (L’échappée, 2013) (Prix Hub Awards 2013 de l' »Essai le plus influent sur le digital »). Il est intervenant régulier à Sciences Po Paris, et intervient dans de nombreuses universités et centres de recherches en Europe, en Amérique du Nord et en Asie.

Il a été professeur à l’école supérieure d’art de Toulon, et visiting professor à L’ECAL de Lausanne et à l’université d’art IAMAS (Japon). Fondateur et rédacteur en chef de la revue éc/artS (Pratiques artistiques & nouvelles technologies, 1999-2003). Il a organisé trois colloques : Globale Paranoïa – Formes et puissance de la surveillance contemporaine (Paris, Palais de Tokyo, 2008) ;  Physique / virtuel (Médiathèque d’Orléans, 2005) ; Textualités & nouvelles technologies (Saison de la France au Québec, Musée d’art contemporain de Montréal, 2001). Lauréat de la Villa Kujoyama ; Prix Pompidou 2005, pour la conception d’une version multimédia de son livre Tokyo paru la même année chez P.O.L. Il publiera prochainement un nouvel essai : La Vie algorithmique – Critique de la raison numérique (L’échappée, 12 mars 2015). Il publie régulièrement des tribunes dans Libération, Le Monde, Les Inrockuptibles…

« Éric Sadin est l’un des rares intellectuels français à penser le changement de civilisation induit par la numérisation de notre monde. » (Libération, oct. 2013).
« En quelques années, Éric Sadin est devenu l’une des voix capable de décrypter notre monde en voie de numérisation globale. » (Technikart, avril 2014).


Le metteur en scène

Né en 1978, Frédéric Deslias suit des études d’électronique puis intègre l’université de Caen en Arts du Spectacle où il fonde Le Clair Obscur qu’il dirige depuis 2002. C’est là qu’il rencontre un groupe d’activistes (David Bobée, Antonin Ménard, Médéric Legros, Thomas Ferrand…) avec qui il forgera son goût pour les arts vivants. Repéré puis formé au Théâtre Ecole du CDN de Normandie, il rencontre Eric Lacascade, Thomas Richards, Armel Roussel, Dario Manfredini, Serge Tranvouez, Arnaud Churin… puis suit le Workcenter de Jerzy Grotowski à Pontedera (Italie) autour du programme Tracing Road Across.

Musicien, compositeur et sounddesigner pour le théâtre, la danse et le cinéma : il collabore depuis une dizaine d’année avec David Bobée sur la plupart de ses créations, Eric Lacascade (Les Barbares – Festival d’Avignon / Cour d’honneur en 2006), Héla Fatoumi/Eric Lamoureux, Radhouanne El Medeb, etc. comptons une trentaine de créations. Frédéric se concentre maintenant à ses activités propres de mise en scène, d’artiste multimédia et de plasticien. Formé à l’IRCAM sous MAX/MSP, Processing, puis AfterEffect, son travail s’oriente en complément vers l’image, les arts numériques, l’installation, le multimédia, l’interactivité et la musicothérapie. Le Clair Obscur est reconnu et diffusé sur un plan national et international.

Primé pour HERMSELF (Festival Les Bains Numériques – Grand Prix de la Création 2011) et pour Sleeping Beauty (Arts and Mobility Awards – Transcultures (BE) 2013).


Remerciements particuliers de l’équipe artistique à

Franck Lefrevre, Le Collectif MU, Anne Caldin, Sébastien Rouiller.