DSC_0054_2-873x580_Hyperlight

Hyperlight – Lumarium

Artistes & partenaires

  • Thomas Pachoud

    T.PachoudFormé à l’école d’ingénieur multimédia IMAC, promotion 2008, Thomas Pachoud est depuis longtemps intéressé par le lien entre les nouvelles technologies et leurs apports dans le domaine artistique.
    Il découvre le spectacle vivant au cours de son stage de 2e année d’IMAC, pendant lequel il est amené à programmer un aibo pour Vous en rêvez (Youri, l’a fait) de la Cie Mabel Octobre.
    Il travaille aujourd’hui principalement dans le domaine du spectacle (théâtre, danse et musique) utilisant les nouveaux outils apportés par le numérique, l’électronique, la robotique et la programmation, principalement autour de l’image et de son application en temps réel dans l’espace scénique et scénographique.
    • matiere_IKARIMatière en Résidence au Lab.LabAprès avoir accompagné Thomas Pachoud sur ses créations le Lumarium et Hyperlight… nous accueillons au Lab_Lab une étape de recherche sur la nouvelle création de la Cie IKARI : Matières.
    • Lum_1_LumariumLe Lumarium modèle la lumière comme une matière dans l’espace et dans le temps, nous proposant ainsi d’entrevoir un hyper-espace.
    • DSC_0054_2-873x580_HyperlightHyperlight – LumariumInventant sa propre technologie de projection holographique, Hyperlight immerge le public au cœur d’une architecture immatérielle mouvante.
    • HL_3_credit_Pierre_Jayet (Medium)HyperlightInventant sa propre technologie de projection holographique, Thomas Pachoud immerge le public au cœur d’une architecture immatérielle mouvante.

     

  • [SCAN] (Fonds) – DRAC & Région Auvergne Rhône-Alpes

    auv-rhLa Région Rhône-Alpes a engagé en octobre 2010 une vaste concertation avec l'ensemble des acteurs artistiques et culturels régionaux autour du numérique, posant la question des transformations des pratiques culturelles comme celle des enjeux économiques ou de politiques publiques.
    À l'issue de cette concertation, la Région a adopté en avril 2011 une nouvelle politique dans laquelle elle fixe s'engage à soutenir les arts numériques en créant notamment le Fonds de soutien à la création artistique numérique, ou fonds [SCAN]. Celui-ci est co-financé par la DRAC Rhône-Alpes.
    Ce fonds a pour objectif de soutenir des créations artistiques faisant intervenir des technologies numériques.
    • Jef-Aérosol / inspiration pour Là-HautLà-Haut le Cloud, Ici le SoleilLà-haut le Cloud, ici le Soleil, est une intervention artistique en espace public, une joyeuse mystification scientifique, une fenêtre ouverte en pop-up dans le quotidien d’un lieu pour générer un courant d’air dans les représentations du numérique.
    • Paradism09DématérialiséPerformance audiovisuelle mettant en scène deux corps, le musicien et le vidéaste, qui explorent un monde virtuel, celui «de l’autre côté de l’écran».
    • matiere_IKARIMatière en Résidence au Lab.LabAprès avoir accompagné Thomas Pachoud sur ses créations le Lumarium et Hyperlight… nous accueillons au Lab_Lab une étape de recherche sur la nouvelle création de la Cie IKARI : Matières.
    • Lum_1_LumariumLe Lumarium modèle la lumière comme une matière dans l’espace et dans le temps, nous proposant ainsi d’entrevoir un hyper-espace.
    • Dématérialisé - WorkshopWorkshop geste instrumental – Dématérialisé
  • Ateliers Arts-Sciences

    atelier-arts-sciencesHexagone Scène Nationale Arts Sciences – Meylan et le CEA s’associent en 2007 pour créer l’Atelier Arts-Sciences, un laboratoire commun de recherche aux artistes et aux scientifiques.
    En novembre 2011 le CCSTI – La Casemate a rejoint le CEA et l’Hexagone Scène Nationale Arts Sciences – Meylan.
    L’Atelier Arts-Sciences est une initiative conjointe de Jean Therme, directeur du CEA – Grenoble et de Antoine Conjard, directeur de l’Hexagone Scène Nationale Arts Sciences – Meylan.
    • Lum_1_LumariumLe Lumarium modèle la lumière comme une matière dans l’espace et dans le temps, nous proposant ainsi d’entrevoir un hyper-espace.
    • DSC_0054_2-873x580_HyperlightHyperlight – LumariumInventant sa propre technologie de projection holographique, Hyperlight immerge le public au cœur d’une architecture immatérielle mouvante.
    • HL_3_credit_Pierre_Jayet (Medium)HyperlightInventant sa propre technologie de projection holographique, Thomas Pachoud immerge le public au cœur d’une architecture immatérielle mouvante.
  • Imaginove

    imaginoveLe pôle de compétitivité Imaginove fédère et contribue au développement des projets et du business de la filière des contenus numériques dans la région Rhône-Alpes. L’activité participe au dynamisme de la région et à son rayonnement national et international.
    • DSC_0054_2-873x580_HyperlightHyperlight – LumariumInventant sa propre technologie de projection holographique, Hyperlight immerge le public au cœur d’une architecture immatérielle mouvante.
  • Planétarium de Vaulx-en-Velin

    planéEquipement de la Ville de Vaulx-en-Velin, le Planétarium est un lieu de culture, d'échanges et de partage dédié à l'astronomie et aux sciences de l'univers. Il rouvre ses portes le 9 octobre 2013 avec de nouveaux bâtiments et des activités inédites, pour une surface totale de 2000m2. Il comprend actuellement la salle immersive, qui demeure le cœur de l’équipement, mais aussi une salle d’expositions temporaires de 100m2, une exposition permanente de 950 m², une salle d’ateliers, et une salle destinée à l’accueil de conférences, d’animations et de spectacles. Cette nouvelle configuration, accompagnée d'une volonté forte de créer des liens entre Arts et Sciences, a rendu naturel un partenariat entre AADN et le Planétarium pour l'accueil des résidences VIDEOPHONIC.
    • Dromos_SATParcours immersif
    • Paradism09DématérialiséPerformance audiovisuelle mettant en scène deux corps, le musicien et le vidéaste, qui explorent un monde virtuel, celui «de l’autre côté de l’écran».
    • Vie sexuelle des corps célestesLa vie sexuelle des corps célestesRisquez vous à satisfaire les désirs d’un puzzle-game et abordez la sexualité comme une énigme à résoudre.
    • DSC_0054_2-873x580_HyperlightHyperlight – LumariumInventant sa propre technologie de projection holographique, Hyperlight immerge le public au cœur d’une architecture immatérielle mouvante.
    • vignette dematerialiseDématérialiséLe temps que vous lisiez cette page, vous avez reçu 3 mails, 15 alertes Facebook, 12 tweet, 2 appels en absence…

Inventant sa propre technologie de projection lumineuse, Thomas Pachoud invite le public au cœur d’une installation immatérielle mouvante et interactive. Hyperlight modèle la lumière comme une matière dans l’espace et dans le temps et transforme l’espace physique. Plongé dans une architecture en mouvement qui se rétrécit, s’agrandit, se resserre, se projette à l’infini ou au contraire se résout en un point; le spectateur voit sa perception de l’espace et du temps altérée.

Quelles sensations éprouve-t-on lorsque l’on est privé de ses repères spatiaux et quand les lois de la perspective classique ne s’appliquent plus?

Hyperlight s’appuie sur une phase longue de R&D d’un nouveau dispositif d’écriture holographique de la lumière et de fabrication d’une optique adaptative. Pour ce faire, Thomas Pachoud collabore activement avec des chercheurs du CEA et du Pôle ORA. A l’issue de cette phase de recherche est née une première pièce plastique Le Lumarium, présentant les mécanismes du dispositif lumineux et la validation de l’écriture artistique et technologique. Le Lumarium est disponible à la diffusion pour la saison 2014-2015.

 

Thomas Pachoud est accueilli au Planétarium pour cette 32e édition de VIDEOPHONIC, première de la saison 2014-2015.

Après 10 jours de travail, il présentera son travail à l’occasion de la Nuit des Chercheurs.

 

Equipe artistique
Formé à l’école d’ingénieur multimédia IMAC, promotion 2008, Thomas Pachoud est depuis longtemps intéressé par le lien entre les nouvelles technologies et leurs apports dans le domaine artistique.
Il découvre le spectacle vivant au cours de son stage de 2e année d’IMAC, pendant lequel il est amené à programmer un aibo pour Vous en rêvez (Youri, l’a fait) de la Cie Mabel Octobre.
Il travaille aujourd’hui principalement dans le domaine du spectacle (théâtre, danse et musique) utilisant les nouveaux outils apportés par le numérique, l’électronique, la robotique et la programmation, principalement autour de l’image et de son application en temps réel dans l’espace scénique et scénographique.


AUTRE LIEN

Création