Soft-Love

#SOFTLOVE par Le Clair-Obscur

Artistes & partenaires

  • Le Clair-Obscur

    Cie Le Clair-ObscurImplanté à Caen, le Clair Obscur réunit autour de Frédéric Deslias un groupe d’artistes et de développeurs œuvrant au croisement des Arts Vivants et des Arts Numériques.
    La question de l’être dans des environnements computationnels est au cœur de la problématique du Clair Obscur. Elle explore à travers des formes hybrides et des laboratoires, parfois spectacles, parfois performances ou installations, tant la question de l’humain au XXIe siècle que le futur des formes du spectacle.

    Le fond est la forme !

    • Cecile Fisera PhotoCécile Fišera

      Cécile Fišera est née en 1982, elle vit à Paris.
      Apres un parcours d'option théâtre au lycée international de Strasbourg, elle intègre le conservatoire du Vème arrondissement de Paris et étudie les Arts du Spectacle à La Sorbonne Nouvelle jusqu'à la Licence.
      Elle passe ensuite un an à la Royal Holloway School of London, pour y suivre des cours de théâtre radiophonique, jeu masqué, performance et nouvelles technologies… étant bilingue en anglais, elle joue notamment cette année-là dans Medea Material d'Heiner Muller mise en scène par Eirini Nedelkopoulos et dans plusieurs courts métrages.
      Elle rencontre le collectif Das Plateau en 2005 et joue dans plusieurs de leurs créations : Le Cri de Jean, Martine, Sig Sauer Pro…
      Elle travaille également depuis plusieurs années avec le metteur en scène Robert Cantarella, notamment sur son projet de performance Musée Vivant (Centre Pompidou Paris et Metz, Musée de la chasse à Paris Musée d'art Contemporain et MUCEM à Marseille..), La Petite Maison de Noëlle Renaude, et récemment Faust à Théâtre Ouvert, Paris et en tournée.
      En 2016 elle tiendra le rôle principal de Quanta, écrit et mise en scène par Julie Cordier, spectacle pour enfant, en tournée ainsi que pour Avignon 15/16.
      Parallèlement, elle écrit son premier moyen métrage, produit par Noodles et actuellement en production. Elle en fera également la réalisation.
      Comédienne pour la télévision, elle joue dans La Résistance pour France 2, les Invincibles sur Arte, Scènes de Ménage, ou encore Intrusion, réalisé par Xavier Palud pour Arte. Elle a récemment joué dans le premier long métrage des Sœurs Philippot : Les Bêtises.

    • Frederic Deslias photoFrédéric Deslias

      Né en 1978, Frédéric Deslias suit des études d'électronique puis intègre l’université de Caen en Arts du Spectacle où il fonde Le Clair Obscur qu’il dirige depuis 2002. C’est là qu’il rencontre un groupe d’activistes (David Bobée, Antonin Ménard, Médéric Legros, Thomas Ferrand…) avec qui il forgera son goût pour les arts vivants. Repéré puis formé au Théâtre Ecole du CDN de Normandie, il rencontre Eric Lacascade, Thomas Richards, Armel Roussel, Dario Manfredini, Serge Tranvouez, Arnaud Churin… puis suit le Workcenter de Jerzy Grotowski à Pontedera (Italie) autour du programme Tracing Road Across.

      Musicien, compositeur et sounddesigner pour le théâtre, la danse et le cinéma : il collabore depuis une dizaine d’année avec David Bobée sur la plupart de ses créations, Eric Lacascade (Les Barbares – Festival d'Avignon / Cour d'honneur en 2006), Héla Fatoumi/Eric Lamoureux, Radhouanne El Medeb, etc. comptons une trentaine de créations.

      Frédéric se concentre maintenant à ses activités propres de mise en scène, d'artiste multimédia et de plasticien. Formé à l’IRCAM sous MAX/MSP, Processing, puis AfterEffect, son travail s’oriente en complément vers l'image, les arts numériques, l’installation, le multimédia, l'interactivité et la musicothérapie.

      Le Clair Obscur est reconnu et diffusé sur un plan national et international.
      Primé pour HERMSELF (Festival Les Bains Numériques – Grand Prix de la Création 2011)
      et pour Sleeping Beauty (Arts and Mobility Awards – Transcultures (BE) 2013).

     

  • Frédéric Deslias

    Frederic Deslias photoNé en 1978, Frédéric Deslias suit des études d'électronique puis intègre l’université de Caen en Arts du Spectacle où il fonde Le Clair Obscur qu’il dirige depuis 2002. C’est là qu’il rencontre un groupe d’activistes (David Bobée, Antonin Ménard, Médéric Legros, Thomas Ferrand…) avec qui il forgera son goût pour les arts vivants. Repéré puis formé au Théâtre Ecole du CDN de Normandie, il rencontre Eric Lacascade, Thomas Richards, Armel Roussel, Dario Manfredini, Serge Tranvouez, Arnaud Churin… puis suit le Workcenter de Jerzy Grotowski à Pontedera (Italie) autour du programme Tracing Road Across.

    Musicien, compositeur et sounddesigner pour le théâtre, la danse et le cinéma : il collabore depuis une dizaine d’année avec David Bobée sur la plupart de ses créations, Eric Lacascade (Les Barbares – Festival d'Avignon / Cour d'honneur en 2006), Héla Fatoumi/Eric Lamoureux, Radhouanne El Medeb, etc. comptons une trentaine de créations.

    Frédéric se concentre maintenant à ses activités propres de mise en scène, d'artiste multimédia et de plasticien. Formé à l’IRCAM sous MAX/MSP, Processing, puis AfterEffect, son travail s’oriente en complément vers l'image, les arts numériques, l’installation, le multimédia, l'interactivité et la musicothérapie.

    Le Clair Obscur est reconnu et diffusé sur un plan national et international.
    Primé pour HERMSELF (Festival Les Bains Numériques – Grand Prix de la Création 2011)
    et pour Sleeping Beauty (Arts and Mobility Awards – Transcultures (BE) 2013).

     

  • Lab.Lab

    lab.labStudio de création et Fabrique d’expérimentation numérique, le Lab.Lab est un lieu mutualisé entre l’AADN et les studios BK et Théoriz qui se situe au Pôle Pixel, à Villeurbanne.
    Espace modulable et équipé spécialement pour les créations numériques, le Lab.Lab est un espace idéal pour accueillir les artistes lors d’une étape de création.
    le Lab.Lab est l'un des partenaires du dispositif VIDEOPHONIC.
    • Jef-Aérosol / inspiration pour Là-HautLà-Haut le Cloud, Ici le SoleilLà-haut le Cloud, ici le Soleil, est une intervention artistique en espace public, une joyeuse mystification scientifique, une fenêtre ouverte en pop-up dans le quotidien d’un lieu pour générer un courant d’air dans les représentations du numérique.
    • Soft-Love#SOFTLOVE par Le Clair-Obscur
    • Belluaire 2BelluaireBelluaire est une performance basée sur la technique du larsen, appliqué à l’image et au son.

#SOFTLOVE] – Résidence au Lab.Lab


Les premières minutes du Spectacle suite à la Résidence au Lab.Lab.

#SoftLove introduction from Les Indépendances on Vimeo.


#Softlove relate 24h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique.

Un système intelligent connaît tout de la personne dont il a la charge exclusive, l’accompagnant à chaque instant de son quotidien. Administration domestique, assistance professionnelle, conseils sur des offres commerciales avantageuses, alertes à l’égard de risques imminents. À toute heure du jour ou de la nuit, cette entité invisible et omnisciente est programmée pour anticiper ses désirs. Or cette machine est douée d’affect et tombe secrètement amoureuse…

Habitué aux formes techno-réflexives, le Clair-Obscur s’associe aujourd’hui à l’auteur Eric Sadin sur un nouveau cycle de spectacles et de laboratoires : DYS_LAB / Des utopies aux dystopies technologiques.

​P​ublié en 2014 Softl​ove franchit une nouvelle étape qui nous (r)amène au théâtre, ou plutôt à une forme plus (con)textuelle, dans un format un peu particulier cependant : il  s’agit du monologue d’une Intelligence Artificielle, qui détaille en creux la vie d’une femme, bien vivante et contemporaine.

Il s’agit là de porter notre réflexion sur​ ​la dématérialisation de nos vies et ​les systèmes ​algorithmiques qui ​nous dépossèdent progressivement à tous les niveaux. Dans un présent anticipé, ou un futur proche, à l’heure du big data, des systèmes prédictifs, smartphones et tablettes, objets connectés, bracelets biométriques, deep learning et applications diverses, Siri©, Viv©, Snips©, Amazon Echos©… Une inversion critique est franchie : c’est acquis, nos ordinateurs suivent et nous coachent désormais dans tout notre quotidien et nous leur déléguons massivement de nouvelles tâches de notre travail, de notre corps, de notre cerveau… Pour quels enjeux?

Bienvenue au XXIe siècle…

 

Les enjeux de la résidence ?

Notre travail au Lab.Lab consistera à développer une interface 3D pilotée en temps réel pour concentrer le regard vectorisé que porte notre héros A.I. sur le monde du réel. Il s’agira aussi de mettre en place un dispositif de motion capture 3D et d’incrustation de notre actrice, toujours en temps réel et de faire dialoguer par contaminations réciproques l’espace IRL du plateau à l’espace « virtuel » computationel.

La création est soutenue par :

Région Basse-Normandie (Conventionnement), DRAC de Basse-Normandie, Ville de Caen, Conseil Général du Calvados, l’INSA de Rouen et la DRAC Haute-Normandie – Programme de résidence ART/SCIENCE 2015, AADN – Arts et Cultures Numériques Lyon, l’Hippocampe – Caen, les Ateliers Intermédiaires – Caen, les Indépendances et le Marchepied. Label TRAS – Transversale des Réseaux Arts Sciences. Ce spectacle bénéficie du soutien de la charte d’aide à la diffusion : ONDA, ARCADI, OARA, ODIA Normandie, Réseau en scène – Languedoc-Roussillon et Spectacle vivant en Bretagne.

Prochaines dates/présentations :

#SoftLove work in progress :
Experimenta (Grenoble) du 5 au 8 octobre
Les Rendez-vous Némo #3 le 20 octobre à l’Auditorium de la Cité internationale des arts de Paris
Le Quai des Arts Argentan le 3 novembre

Création du 26 au 28 janvier 2017 à la Comédie de Caen // Spectacle en tournée en 2017

Autres liens :

CréationLe Clair Obscur