Avatar’s Riot : deuxième résidence

Artistes & partenaires

  • Pierre Amoudruz

    Vidéaste, scénographe et touche-à-tout numérique, cet artiste s’approprie les médiums du son et de l’image au fil de ses recherches artistiques, qu’il préfère collaboratives ou participatives. Directeur Artistique de l’AADN depuis 2005, il a à cœur de défendre des projets engagés, questionnant les usages et l’impact des technologies au quotidien. Il initie, écrit et réalise plusieurs créations pour la scène (Reverrance 2011, Dématérialisé 2016) ou pour l’espace public (« Les Hommes Debouts » 2009, « Là-Haut le Cloud, Ici le Soleil » 2016 qui évolue en 2018 avec « Jusqu’ici tout va bien », « De Chair et d’O.S » 2017). Parallèlement, il assure la curation ou la direction artistique de créations pluridisciplinaires et in situ (Labo Mapping 2012, Blind Sceno 2011). Il dirige les projets du Labo des Usages de l’AADN (@home 2011-2013, Avatar’s Riot 2014-2015, Espèces d’Espaces Publics 2016-2017). Si la vidéo en temps réel est son medium de prédilection et l’urbanisme au cœur de sa formation, sa pratique est maillée d’apprentissages éclectiques et de coopérations artistiques qui l’amènent à s’approprier la programmation, l’électronique, le design d’objets dans une philosophie d’autodidacte.
    • Jusqu’ici tout va bien
    • Là-Haut, retournement ! En résidence chez Komplex-Kapharnaüm
    • Là-Haut le Cloud, Ici le SoleilLà-haut le Cloud, ici le Soleil, est une intervention artistique en espace public, une joyeuse mystification scientifique, une fenêtre ouverte en pop-up dans le quotidien d’un lieu pour générer un courant d’air dans les représentations du numérique.
    • Les Hommes DeboutDerrière l’exposition de 16 figurines à taille humaine, Les Hommes Debout hèlent les promeneurs et les invitent au dialogue. Jeu de flash en écho… les statues s’animent de manière imprévisible.
    • DématérialiséPerformance audiovisuelle mettant en scène deux corps, le musicien et le vidéaste, qui explorent un monde virtuel, celui «de l’autre côté de l’écran».

     

  • David Guerra

    Multi-instrumentiste autodidacte et créateur de musique électronique, David Guerra se forme à la musique électroacoustique (CRR de Chalon-sur-Saône, avec Jean-Marc WEBER) et à la M.A.O (CFPM Villeurbanne) pour asseoir ses connaissances et s’ouvrir d’autres champs d’exploration. Sous le pseudonyme Svindrön, il révèle son génie de la musique électronique fortement influencé par les papes de l’electronica et de l’IDM. Sensible à l’art total, David Guerra collabore, en tant que compositeur, interprète et concepteur sonore, sur de nombreux projets artistiques où l’art sonore, la danse, l’art visuel, l’art plastique… vivent dans un temps unique. Reverrance – performance A/V, Noisy skeleton – installation immersive et interactive, Lumarium – installation lumineuse et sonore, Shapes of light – performance danse, laser et live electronic, Histriker – installation interactive. En 2016, il crée la performance A/V Dématérialisé avec Jeanne Brouaye et Pierre Amoudruz. Dans cette création il approfondit ses recherches sur la corrélation entre les dispositifs interactifs (caméras 3D ou capteurs de mouvements), et, le geste instrumental et l’interprétation musicale.

     

  • Jeanne Drouet

    est ingénieure d’études CNRS, rattachée au Centre Max Weber (UMR 5283). Dans le laboratoire, sa principale mission consiste à accompagner les recherches mobilisant l’image ou les technologies numériques (en tant qu’outil, méthode, voire objet d’étude). Elle est par ailleurs docteure en anthropologie. Ses travaux portent sur la raison orale (gestes paroliers et narratifs, conte…), la circulation des imaginaires et, depuis 2011, sur les mondes virtuels. Son parcours l’amène également à oeuvrer pour que l’anthropologie et la création artistique se rencontrent, afin de penser et/ou créer différemment.

    Quelques publications :
    2015 (chapitre d’ouvrage) « Pour une anthropologie partagée avec les artistes du numérique », in Humanités Réticulaires, Editions Academia-L’Harmattan, p. 117-141.
    2013 (article) : « Récits de Douarnenez. Itinéraire de recherche », revue Ethnographiques.org, n°26, Sur les chemins du conte, numéro coordonné par Thierry Wendling et Aurélie Reusser. Disponible en ligne : http://www.ethnographiques.org/2013/Drouet
    2012 (article) : « Conter, en gestes et en images », revue Degrés, n° 151-152, Image et Spectacle, numéro coordonné par Thierry Lenain (Université Libre de Bruxelles).

     

  • Charlie Moine

    Scénographe, technicien polyvalent, bricoleur hors pair, Charlie Moine est aussi performeur à ses heures et propose des dispositifs artistiques critiques et acerbes dans les réseaux de l’Art Contemporain. Collaborateur technique de longue date sur les interventions proposées In Situ par l’AADN (transformations d’espaces et scénographies multimédia), son terrain de jeu favori est cependant l’espace public. Il affiche de nombreuses collaborations dans le milieu des arts de la rue et assume depuis 2 ans la régie générale des spectacles des TROIS POINTS de Suspension.

     

  • MJC Montchat

    La Maison des Jeunes et de la Culture dénommée MJC Espace Montchat, est une association de Jeunesse et d’Education Populaire. L’Education Populaire est au cœur de son projet, c’est-à-dire :
    – L’épanouissement de la personne
    – La rencontre avec les autres
    – L’insertion sociale, qui amène chacun à trouver sa place dans la société et lui donne des moyens pour y exercer pleinement sa citoyenneté et participer à la construction d’une société plus solidaire.
    Elle propose différentes activités destinées aux enfants comme aux adultes.

Pendant les vacances de février, l’équipe d’Avatar’s Riot investit le quartier de Montchat.
Invités en résidence à la MJC, les artistes chercheurs en cybergraphie ont pour objectif de faire apparaître un avatar.
Du 11 au 13 février, ils proposeront à un groupe d’enfants de participer à des ateliers collectifs pour cartographier l’espace numérique de la ville, bidouiller, fabriquer des outils électroniques, des robots sniffers, des détecteurs de corpus spectral et d’autres objets utiles au cybergraphe…

Pour conclure leur semaine, ils proposent une sortie de résidence ouverte au public le vendredi 13 à 18h. Soyez là !

infos pratiques
  • Résidence : du 9 au 13 février
  • Ateliers : mercredi 11/02 de 14h à 20h, jeudi 12/02 de 10h à 18h et vendredi 13/02 de 10h à 18h
  • Sortie de résidence en public : vendredi 13 à 18h30
    RDV devant la MJC de Montchat,
    53 rue Charles Richard, 69003 Lyon