Dématérialisé à Lyon

Artistes & partenaires

  • Pierre Amoudruz

    Vidéaste, scénographe et touche-à-tout numérique, cet artiste s’approprie les médiums du son et de l’image au fil de ses recherches artistiques, qu’il préfère collaboratives ou participatives. Directeur Artistique de l’AADN depuis 2005, il a à cœur de défendre des projets engagés, questionnant les usages et l’impact des technologies au quotidien. Il initie, écrit et réalise plusieurs créations pour la scène (Reverrance 2011, Dématérialisé 2016) ou pour l’espace public (« Les Hommes Debouts » 2009, « Là-Haut le Cloud, Ici le Soleil » 2016 qui évolue en 2018 avec « Jusqu’ici tout va bien », « De Chair et d’O.S » 2017). Parallèlement, il assure la curation ou la direction artistique de créations pluridisciplinaires et in situ (Labo Mapping 2012, Blind Sceno 2011). Il dirige les projets du Labo des Usages de l’AADN (@home 2011-2013, Avatar’s Riot 2014-2015, Espèces d’Espaces Publics 2016-2017). Si la vidéo en temps réel est son medium de prédilection et l’urbanisme au cœur de sa formation, sa pratique est maillée d’apprentissages éclectiques et de coopérations artistiques qui l’amènent à s’approprier la programmation, l’électronique, le design d’objets dans une philosophie d’autodidacte.

     

  • David Guerra

    Multi-instrumentiste autodidacte et créateur de musique électronique, David Guerra se forme à la musique électroacoustique (CRR de Chalon-sur-Saône, avec Jean-Marc WEBER) et à la M.A.O (CFPM Villeurbanne) pour asseoir ses connaissances et s’ouvrir d’autres champs d’exploration. Sous le pseudonyme Svindrön, il révèle son génie de la musique électronique fortement influencé par les papes de l’electronica et de l’IDM. Sensible à l’art total, David Guerra collabore, en tant que compositeur, interprète et concepteur sonore, sur de nombreux projets artistiques où l’art sonore, la danse, l’art visuel, l’art plastique… vivent dans un temps unique. Reverrance – performance A/V, Noisy skeleton – installation immersive et interactive, Lumarium – installation lumineuse et sonore, Shapes of light – performance danse, laser et live electronic, Histriker – installation interactive. En 2016, il crée la performance A/V Dématérialisé avec Jeanne Brouaye et Pierre Amoudruz. Dans cette création il approfondit ses recherches sur la corrélation entre les dispositifs interactifs (caméras 3D ou capteurs de mouvements), et, le geste instrumental et l’interprétation musicale.

     

Vous n’avez pas encore eu l’occasion de découvrir Dématérialisé création 2016 de Pierre Amoudruz et David Guerra ?

Dans le cadre de la Journée intitulée Corps, musique et numérique organisée par le CFMI de Lyon, le mardi 11 avril 2017 à 18h30 à l’amphithéâtre culturel de l’université Lyon 2 vous vous laisserez entraîner dans la sombre et douce poésie de cette performance A/V pour corps et geste instrumental !


 

Dématérialisé, performance audio-vidéo pour corps et gestes instrumental de Pierre Amoudruz et David Guerra Création 2016 Dématérialisé nous plonge au cœur d’une forme hybride, entre concert contemplatif et cinéma musical. Il donne à voir, entendre et observer un jeu de manipulations, un art de toucher l’immatériel, de rendre sensible l’impalpable. David Guerra – musicien, et Pierre Amoudruz – vidéaste, sont les chefs d’un orchestre étrange et envoûtant. Grâce à une gestuelle énigmatique, ils donnent vie à des matières sonores et visuelles empruntes d’une poésie tour à tour enivrante et inquiétante. Il nous entraînent dans une narration fantasmagorique où la perspective d’un corps technologiquement augmenté, en quête d’éternité, prendrait le pas sur la réalité. Alors que les corps se déploient dans l’espace, l’évidente alchimie entre hommes et machines devient floue, les frontières du “qui contrôle qui” poreuses, laissant place à un univers puissant, symbolique et sans concession. Proche d’une réflexion sur le rapport profondément ambivalent que l’humain entretient avec les technologies et leurs promesses d’un avenir meilleur, Dématérialisé est le témoignage d’une génération en transit qui cherche le sens et perd le fil dans son accès instantané au tout immatériel.