DOCUMENTEURS

Artistes & partenaires

  • Ghazi Frini

    Ghazi Frini prend pour point de départ les arts numériques pour développer un processus de recherche iconographique en constante dérive autour du cinéma expérimental.
    Ses créations vidéo sont trafiquées, modelées, reformatées en live pour être en interaction permanente avec son environnement.
    Il travaille en collaboration dans différents champs artistiques et participe à différents événements nationaux et internationaux.

     

  • Pierre Amoudruz

    Vidéaste, scénographe et touche-à-tout numérique, cet artiste s’approprie les médiums du son et de l’image au fil de ses recherches artistiques, qu’il préfère collaboratives ou participatives. Directeur Artistique de l’AADN depuis 2005, il a à cœur de défendre des projets engagés, questionnant les usages et l’impact des technologies au quotidien. Il initie, écrit et réalise plusieurs créations pour la scène (Reverrance 2011, Dématérialisé 2016) ou pour l’espace public (« Les Hommes Debouts » 2009, « Là-Haut le Cloud, Ici le Soleil » 2016 qui évolue en 2018 avec « Jusqu’ici tout va bien », « De Chair et d’O.S » 2017). Parallèlement, il assure la curation ou la direction artistique de créations pluridisciplinaires et in situ (Labo Mapping 2012, Blind Sceno 2011). Il dirige les projets du Labo des Usages de l’AADN (@home 2011-2013, Avatar’s Riot 2014-2015, Espèces d’Espaces Publics 2016-2017). Si la vidéo en temps réel est son medium de prédilection et l’urbanisme au cœur de sa formation, sa pratique est maillée d’apprentissages éclectiques et de coopérations artistiques qui l’amènent à s’approprier la programmation, l’électronique, le design d’objets dans une philosophie d’autodidacte.

     

Dans un futur proche, la Bresse est transformée : post numérique, post-anthropocène, en pleine sortie ou en plein échec de la transition écologique…

AU PROGRAMME

Lors de cet atelier, les collégiens participants réaliseront de faux documentaires réalistes qui décrivent la situation locale, la vie quotidienne des habitants et les solutions de survie ou de société qu’ils ont imaginées : énergie, culture et agriculture, démographie, pollution, le rapport à l’information et à ses technologies ou encore l’organisation collective.

À partir d’une vrai fausse manifestation mise en scène au sein du collège Louis Vuitton, la parole est donnée aux manifestants et illustrée à travers 3 capsules documentaires tournées localement.

PHILOSOPHIE

À travers cet atelier, on débat, on fantasme, on imagine puis on filme, on écrit, on enregistre, on produit des sons, des images puis on se frotte à la magie du montage.

RESTITUTION

Plusieurs micro-fictions vertes seront projetées à 360° sous dôme lors de l’événement final de Voix Vertes les 1er et 2 mai 2020.

Plus d’infos sur le projet Voix Vertes