Ergonomics à la Gaîté Lyrique

Artistes & partenaires

  • Pulso

    Créée en 2010, Pulso est une compagnie chorégraphique dirigée par Rocio Berenguer. Elle fonde sa recherche sur la dramaturgie du corps et les nouveaux médias. La dramaturgie du corps envisage les questions politiques de façon poétique, elle glisse du collectif au singulier, jusqu’à l’intime. C’est un hybride entre le théâtre et la danse, un moyen de représentation et de recherche, situe aux limites de la représentation. Elle est influencée par le théâtre de l’invisible, qui cherche à se fondre dans le réel pour y placer des troubles et de petites interférences, et qui se demande comment lire le corps à travers l’espace et l’espace à travers le corps.

     

  • ROCIO BERENGUER

    L’artiste multiforme, unit diverses facettes dans son parcours professionnel : Actrice, metteuse en scène, dramaturge, danseuse, chorégraphe. Directrice Artistique de la compagnie Pulso, où elle déploie son univers dans ses créations dans la démarche de la dramaturgie du corps et les nouveaux médias. Dans ses créations, elle explore l’hybridation entre différentes disciplines. Actuellement elle se centre sur l’écriture de projets artistiques où l’élément central est le corps, et où la dramaturgie de l’oeuvre intègre les nouvelles technologies comme partis pris de l’écriture.

     

  • MARJA CHRISTIANS

    Marja Christians, elle, explore depuis l’Allemagne l’empowerment du corps féminin au travers de la performance “génitale” (ce qui est plus ouvert que sexuel), du chant lyrique et de la réactivation de grandes figures mythologiques féminines. Actrice, danseuse, instrumentiste et chanteuse lyrique polyglotte, elle s’est formée à la médiation culturelle, au butô avec Katsura Kan et au clown avec Marcello Katz et Paco Gonzalez, ainsi qu’à la technique Lecoq. Elle a voyagé et travaille en Espagne, Italie, France et Amérique du Sud.

     

  • SARAH FIDI ALAUDI

    Professeur adjoint au LRI-Université Paris-Sud 11, membre de l’équipe de recherche LRI HCC (ex InSitu) en conception d’interaction, interaction entre ordinateurs-humains et arts interactifs. Artiste nouveaux médias, chorégraphe, danseuse et analyste du mouvement Laban. Elle a été chercheur à l’École d’arts interactifs et de technologie de l’Université Simon Fraser à Vancouver, dans le cadre du projet MovingStories. Elle est titulaire d’un doctorat en Art et Sciences de l’Université Paris-Sud 11 et des instituts de recherche IRCAM-Centre Pompidou et LIMSI-CNRS. Dans son doctorat, elle a étudié comment les qualités de mouvement dans la danse peuvent être modélisées, analysées et représentées par des calculs et appliquées à la conception de l’interaction homme-ordinateur. Elle a récemment terminé une certification en tant qu’analyste du mouvement Laban à l’Institut Laban / Bartienieff des études de mouvement à New York, aux États-Unis. Elle s’intéresse à relier la recherche scientifique et expérientielle dans les arts basés sur le mouvement pour modifier radicalement et affecter notre compréhension du mouvement, de la connaissance humaine et de la cognition.

     

  • Patric Sean Gee-Hou Kuo (KUO NINJA)

    Patric Kuo est un danseur, chorégraphe et professeur originaire de Sydney en Australie. Il vit et travaille actuellement à Paris. Dès son plus jeune âge, Kuo a voulu divertir et toucher à de nombreuses approches et différent styles artistique au cours de sa carrière. En 2015, Kuo a chorégraphié le 150e anniversaire de HSBC à Londres, à Shanghai et à Hong Kong et, en 2016, s’est produit en tant que danseuse et soliste dans Carmen Bizet à l’Opéra de Sydney.

    Après avoir déménagé à Paris en août 2016, Kuo a découvert le Ballet de Paris et a rejoint la Maison iconique de Ninja. Il a commencé à s’entraîner dans « The Old Way », le style de danse original de la mode, et sa nouvelle passion lui a ouvert de nombreuses opportunités en France, en travaillant avec Kenzo, Vogue New York, Chanel, Andrea Crews et en jouant dans « Tennis Ball » de Jacopo Miliani au Festival Do Disturb du Palais de Tokyo

     

  • GREGOIRE BELLOT

    Graphiste indépendant et enseignant, Grégoire Belot est diplômé de l’Ensad (Image imprimée — 2005) et également ingénieur ESTP (Travaux-Publics — 2000). Après un an à Kaboul en 2006 comme directeur artistique pour l’agence de publicité Altai-JWT Afghanistan, il s’installe à Paris et réalise des projets éditoriaux pour la mode et le luxe (magazine Stiletto, Chopard, Guerlain), ainsi que des établissements d’enseignement supérieur. Son intérêt pour la programmation, les sciences et la musique s’exprime également dans des collaborations artistiques (Compagnie Pulso, Label Anywave) et au cours d’ateliers pédagogiques à l’ECV, en partenariat avec le FabLab de la Cité des Sciences de la Villette.

     

  • Ignacio Avellino

    Ignacio Avellino est chercheur en IHM (Interaction–Homme Machine), actuellement postdoc à UPMC Sorbonne Université. Il a obtenu son titre de doctorant en Informatique en 2017 à l’université Paris Saclay, sous la direction de Michel Beaudouin-Lafon, de l’équipe ExSitu (dirigé par Wendy Mackay). Il s’intéresse aux questions relatives à la communication médiatisé par la technologie, son effet sur la communication interpersonnelle et à l’utilisation de la technologie pour moduler la communication.

     

  • Centre des Arts d’Enghien-les-Bains

    Un pôle ressource de la création numérique
    A la croisée de l’art du numérique et des sciences, le Cda est un lieu de vie et de co-working. Véritable ruche d’activités innovantes et plateforme d’expertise et de consulting, le Cda propose une programmation artistique variée et impulse de nombreux projets avec l’international. A Enghien-les-Bains, ville des arts numériques, désignée ville créative de l’Unesco depuis 2013
  • Scène 44 – N+N Corsino

    Nicole Corsino et Norbert Corsino sont chorégraphes et chercheurs. Intéressés par la cinétique des corps et des paysages, ils explorent les territoires où la danse peut surgir et s’écrire afin de donner à voir comment le mouvement des corps les modifie. Ils changent d’espaces de représentation pour la danse en montrant leurs fictions chorégraphiques sous la forme de films et d’installations. En particulier avec la série des sept fictions portuaires Circumnavigation.

  • Système Castafiore

    Système Castafiore n’a aucun équivalent dans le paysage de l’art vivant français. Mélant danse, images sophistiquées, installation sonore, leur représentation scénique du réel est le reflet de la folie de notre monde. La démarche de Système Castafiore, riche en savoir-faire multiples, est mise au service d’une imagerie ludique. Cela tient certainement à la joie communicative des maîtres d’oeuvres : la chorégraphe Marcia Barcellos, le metteur en scène compositeur Karl Biscuit, dirigeant conjointement ce collectif d’artistes très créatifs.
  • Sophiensaelen

    Aujourd’hui, la Sophiensæle est l’un des lieux les plus importants de la production artistique indépendante germanophone. Les artistes de Berlin, ainsi que la scène théâtrale nationale et internationale sont invités à produire et présenter leurs œuvres ici. Ils sont sélectionnés sur la base de leurs concepts artistiques, contenus et schémas de travail.
  • KLAP – Maison pour la danse

    Depuis 2011, l’équipement dédié à l’Art de la danse, son développement et sa visibilité à Marseille, offre aux compagnies professionnelles des conditions optimales de création et de rencontre avec le public. Kelemenis & cie et de grandes compagnies internationales produisent les créations du chorégraphe marseillais Michel Kelemenis et diffusent une gestuelle caractéristique alliant finesse et performance. Pratiquer, percevoir, respirer la danse aide à la regarder, la comprendre et la dire… Dans la Maison, les danseurs et la création, cœur battant de toute action, irriguent de sens le partage et l’ouverture.
  • Hublot (le)

    Le Hublot, Centre de création multimédia à Nice, favorise l’accès à la culture par la sensibilisation et la formation de base aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, par le développement d’usages et de contenus ainsi que le soutien à des projets locaux. Le Hublot est centre ressources numériques et lieu de création : il souhaite affirmer sa place originale sur des territoires plus larges en proposant un accompagnement et des services destinés aux artistes ou jeunes porteurs de projets culturels, un soutien à la production et à la diffusion des œuvres.
    • Ergonomics
    • DématérialiséPerformance audiovisuelle mettant en scène deux corps, le musicien et le vidéaste, qui explorent un monde virtuel, celui «de l’autre côté de l’écran».
  • DRAC

    La Direction Régionale des Affaires Culturelles est l’organe représentant du Ministère de la Culture dans chaque région, devenue service déconcentré de l’Etat en 1992.
    En Rhône-Alpes, la DRAC est située au Grenier d’Abondance depuis 1993. Elle soutient l’AADN dans le cadre du dispositif VIDEOPHONIC.
  • Laboratoire LIF de L’université Aix-Marseille

    Le Laboratoire d’Informatique Fondamentale de Marseille (LIF) est une unité mixte de recherche (UMR 7279) du CNRS et d’Aix-Marseille Université. Il est également partenaire de l’école centrale de Marseille. Au CNRS, le LIF est rattaché à l’Institut des sciences informatiques et de leurs interactions (INS2I) à titre principal et à l’Institut des Sciences Humaines et Sociales (INSHS), à titre secondaire.

Le samedi 10 février à 19h et le dimanche 11 février à 16h découvrez Ergonomics Rocio Berenguer/Pulso Cie à la Gaîté Lyrique


Nouvelle entrée au catalogue d’AADN, Ergonomics marque le début de la collaboration entre AADN et la compagnie Pulso de Rocio Berenguer. Venez découvrir l’Ergoconférence proposé dans Ergonomics le samedi 10 février à 19h et le dimanche 11 février à 16h à la Gaîté Lyrique à Paris !

Fatigue, stress, mauvaises postures, notre corps est malmené au quotidien, dans notre manière de travailler ou de nous déplacer. Mais pour remédier à cela, l’entreprise Ergonomics a des solutions. Elle nous promet un maximum de confort, de sécurité et d’efficacité pour nos corps dans le futur pour peu que nous mettions en pratique ses conseils…

Ergonomics est une fausse « entreprise innovante » qui reprend et détourne les codes du discours « start-up » et  « innovation ». Au cours d’une conférence dansée et burlesque, où les spectateurs sont invités à participer, l’étrange équipe d’Ergonomics vend ses services, avec un goût certain pour l’absurde et l’ironie.