Performance Hyperlight à Mirage

Artistes & partenaires

  • Thomas Pachoud

    Formé à l’école d’ingénieur multimédia IMAC, promotion 2008, Thomas Pachoud est depuis longtemps intéressé par le lien entre les nouvelles technologies et leurs apports dans le domaine artistique.
    Il découvre le spectacle vivant au cours de son stage de 2e année d’IMAC, pendant lequel il est amené à programmer un aibo pour Vous en rêvez (Youri, l’a fait) de la Cie Mabel Octobre.
    Il travaille aujourd’hui principalement dans le domaine du spectacle (théâtre, danse et musique) utilisant les nouveaux outils apportés par le numérique, l’électronique, la robotique et la programmation, principalement autour de l’image et de son application en temps réel dans l’espace scénique et scénographique.
    • Les Furtifs
    • Matière en Résidence au Lab.LabAprès avoir accompagné Thomas Pachoud sur ses créations le Lumarium et Hyperlight… nous accueillons au Lab_Lab une étape de recherche sur la nouvelle création de la Cie IKARI : Matières.
    • LumariumLe Lumarium modèle la lumière comme une matière dans l’espace et dans le temps, nous proposant ainsi d’entrevoir un hyper-espace.
    • Hyperlight – LumariumInventant sa propre technologie de projection holographique, Hyperlight immerge le public au cœur d’une architecture immatérielle mouvante.
    • HyperlightInventant sa propre technologie de projection holographique, Thomas Pachoud immerge le public au cœur d’une architecture immatérielle mouvante.

     

  • David Guerra

    Multi-instrumentiste autodidacte et créateur de musique électronique, David Guerra se forme à la musique électroacoustique (CRR de Chalon-sur-Saône, avec Jean-Marc WEBER) et à la M.A.O (CFPM Villeurbanne) pour asseoir ses connaissances et s’ouvrir d’autres champs d’exploration. Sous le pseudonyme Svindrön, il révèle son génie de la musique électronique fortement influencé par les papes de l’electronica et de l’IDM. Sensible à l’art total, David Guerra collabore, en tant que compositeur, interprète et concepteur sonore, sur de nombreux projets artistiques où l’art sonore, la danse, l’art visuel, l’art plastique… vivent dans un temps unique. Reverrance – performance A/V, Noisy skeleton – installation immersive et interactive, Lumarium – installation lumineuse et sonore, Shapes of light – performance danse, laser et live electronic, Histriker – installation interactive. En 2016, il crée la performance A/V Dématérialisé avec Jeanne Brouaye et Pierre Amoudruz. Dans cette création il approfondit ses recherches sur la corrélation entre les dispositifs interactifs (caméras 3D ou capteurs de mouvements), et, le geste instrumental et l’interprétation musicale.

     

  • Thalia Ziliotis

    Thalia Ziliotis commence sa formation en danse contemporaine à l’ENMD de Saint-Louis, puis au CNR de Chalon-sur-Saône. En 2005, elle rejoint le CNSD de Paris, suit parallèlement des cours de théâtre et de chant. En 2008, elle obtient le prix du public au concours de chorégraphie de Carcassonne et en 2010, le 2ème prix contemporain du Seoul International Dance Competition. Elle rejoint le CCN de Grenoble en 2010 pour une reprise de rôle dans L’Homme à tête de chou de J-C. Gallotta et participe en 2012 à la création du Sacre du Printemps. Intéressée par la recherche et la création chorégraphique, elle fonde la compagnie A.J.T. en mai 2012 et développe de nouveaux projets en tant que chorégraphe-interprète. Depuis 2013, elle collabore avec la Cie Malka, la Cie Scalène et la Cie ARCOSM.

     

  • Mirage Festival

    Etrange expérience qu’un mirage. Au-delà des simples illusions optiques, le Mirage Festival explore des voies artistiques plurielles où expérimentation rime avec technologie. La programmation hybride réunissant des artistes locaux, nationaux et internationaux propose un reflet éphémère de ce que pourrait être la création de demain. Installations, performances live et soirées offrent au public curieux l’occasion de s’aventurer vers des horizons inexplorés jusque là.
    L’AADN est partenaire officiel du Mirage Fetival ; elle prend en charge l’organisation de la journée professionnelle du festival ainsi que certains workshops.
  • Lavoir Public

    Situé en plein quartier populaire des pentes de la Croix-Rousse, historiquement quartier des Canuts, le Lavoir Public a ouvert ses portes en 1934 suite à une lettre signée par plus d’une soixantaine de lavandières pour protester contre le manque de places disponibles. Il fermera ses portes définitivement en 2002.
    Le 2 février 2012, Olivier Rey et Julien Ribeiro réouvrent le Lavoir Public sous la forme d’un laboratoire artistique dédié à la création contemporaine, au départ pour une expérience de 365 jours grâce à l’accord de la Maire du 1er arrondissement de Lyon qui a la gestion du bâtiment composé également d’une salle des fêtes ainsi que de bains-douches municipaux.
    La convention d’occupation sera ensuite renouvelée en février 2013 pour une durée de 3 ans.
    Le Lavoir Public est l’un des partenaires du dispositif VIDEOPHONIC dans l’agglomération lyonnaise.
    • maison sensibleMaison sensibleCette œuvre comportementale réagit comme un corps humain. La Maison Sensible est une installation interactive qui prend corps dans une salle équipée de capteurs sensoriels discrets.
    • La voix des ombresLa voix des ombres est un projet qui narre l’histoire de vendeurs à la sauvette arrivant en France à travers les objets qu’ils vendent.
    • TranslationTranslation est une performance de live cinéma sur la vitesse et l’espace-temps, où sons et images sont produits en temps réel.
    • Cui’SonCUI’SON est une invitation à l’éveil des sens. Ce spectacle est à la fois une performance musicale issue des musiques électroniques et une expérience culinaire s’inspirant des saveurs du monde.
A l’occasion de l’anniversaire de l’AADN, Mirage offre une carte blanche à l’association qui oeuvre depuis 10 ans dans les arts et cultures numériques à Lyon et en Rhône-Alpes.
Durant cette exploration numérique, nous vous proposons de découvrir l’une des créations qu’elle porte cette année : Hyperlight.
Inventant sa propre technologie de projection architecturale lumineuse, Thomas Pachoud explore les possibilités d’utilisation de la lumière comme matière solide évoluant dans l’espace et dans le temps.Avec cette performance, il sculpte l’espace et plonge le spectateur dans un univers immatériel mouvant. Aux côtés de David Guerra à la musique et Thalia Ziliotis à la danse, il donne vie à la lumière et explore ses possibilités scéographiques. Ensemble, ils vous proposent de découvrir ces expérimentations en work in progress au Mirage festival.

 

Production : AADN et Atelier ArtsSciences (laboratoire de recherche commun à l’Hexagone-Scène nationale de Meylan, au CEA Grenoble et à la Casemate Grenoble).
Co-production : Organic Orchestra et Stereolux.
Partenaires : Le Cube, Imaginove et Pôle ORA.
Avec le soutien du Fonds [SCAN] Région Rhône-Alpes, du DICAM Pays de la Loire et des résidences Videophonic.

Infos pratiques
Hyperlight,
Vendredi 27 février à 20h
Au Lavoir Public, 4 impasse Flesselles, 69001
Entrée à 3€