Femmes et espaces Public.Ques !

Artistes & partenaires

  • Acte (Compagnie)

    Dirigée par Annick Charlot, chorégraphe et danseuse, la Compagnie Acte est née à Lyon de l’envie de partager la danse, de faire société, de créer une continuité entre l’art et le monde. Ses premières créations racontent la résistance, la résilience, les confins charnels de l’humain. « L’art comme manière de faire société » : cet engagement au monde infléchit la démarche de création de la chorégraphe Annick Charlot qui quitte peu à peu les scènes des théâtres pour investir l’espace public de la ville et va jusqu’à inscrire le public dans le processus de création à l’instar de : LIEU d’ÊTRE, Manifeste chorégraphique pour l’utopie d’habiter (création et coproduction Biennale de la danse de Lyon 2010).

     

  • Pierre Amoudruz

    Vidéaste, scénographe et touche-à-tout numérique, cet artiste s’approprie les médiums du son et de l’image au fil de ses recherches artistiques, qu’il préfère collaboratives ou participatives. Directeur Artistique de l’AADN depuis 2005, il a à cœur de défendre des projets engagés, questionnant les usages et l’impact des technologies au quotidien. Il initie, écrit et réalise plusieurs créations pour la scène (Reverrance 2011, Dématérialisé 2016) ou pour l’espace public (« Les Hommes Debouts » 2009, « Là-Haut le Cloud, Ici le Soleil » 2016 qui évolue en 2018 avec « Jusqu’ici tout va bien », « De Chair et d’O.S » 2017). Parallèlement, il assure la curation ou la direction artistique de créations pluridisciplinaires et in situ (Labo Mapping 2012, Blind Sceno 2011). Il dirige les projets du Labo des Usages de l’AADN (@home 2011-2013, Avatar’s Riot 2014-2015, Espèces d’Espaces Publics 2016-2017). Si la vidéo en temps réel est son medium de prédilection et l’urbanisme au cœur de sa formation, sa pratique est maillée d’apprentissages éclectiques et de coopérations artistiques qui l’amènent à s’approprier la programmation, l’électronique, le design d’objets dans une philosophie d’autodidacte.

     

Inspirée par des enquêtes issues des sciences sociales, Public·ques ! invite à réfléchir et expérimenter la place des femmes dans les espaces publics.

Entre danse, happening et jeu, cette création interactive questionne les contraintes spécifiques qui pèsent sur les corps des femmes que ce soit en termes de mobilité ou d’occupation de ces espaces, ou encore en termes de résistances. Elle repose sur un procédé d’écriture chorégraphique et sonore-numérique qui invite les spectateur·trices à interroger leur relation à l’espace, et à éprouver voire détourner les spécificités qui pèsent sur les corps féminins.

Une résidence croisée entre création et recherche

Durant sa résidence à l’Institut d’Études Avancées de Paris, la sociologue Marylène Lieber s’associe à la chorégraphe Annick Charlot et au metteur en scène multimédia Pierre Amoudruz (co-auteurs de Public·ques !) pour explorer avec eux, les expressions artistiques de l’accès et des usages des espaces publics.
À la faveur d’un temps de recherche commun, il·elle·s déploieront une expérimentation publique qui sera présentée dans le 4ème arrondissement de Paris en mai 2018.

Ce dialogue entre démarche artistique et recherche en sciences sociales permet de favoriser autant la création que les nouvelles formes de diffusion des travaux académiques.
Il soutient également la transmission et la formation, puisque des étudiant·es seront également associé·es à la mise en œuvre de ce projet artistique. Celui-ci sera ensuite suivi d’une table ronde sur
la thématique du genre et de la ville, où chercheur·e·s, artistes et étudiant·e·s rendront compte du travail effectué de concert et des enjeux que soulèvent tant cette thématique que cette démarche de coproduction.

 


Public·ques ! à IEA, c’est:
  • 1 PRÉSENTATION PUBLIQUE ouverte à tous : 18 MAI 2019 à 17h30
    Durée 1h30 DE DÉAMBULATION / jauge 80 SPECTATEURS·TRICES
    Départ : rendez-vous 17h à L’Institut d’Études Avancées de Paris,
    puis déambulation dans les espaces du 4ème arrondissement.

 


Public·ques! en création à IEA, c’est:
  • 1 RÉSIDENCE DE 11 JOURS
    accueillie dans les murs de l’IEA et in situ dans le 4è ardt de Paris
  • 4 ARTISTES : Annick Charlot, Pierre Amoudruz, co-direction artistique
    Pierre Adrien Théo, composition
    Sarah Chlaouchi, danse co-création
  • 1 CHERCHEUSE-SOCIOLOGUE, Marylène Lieber
  • 20 à 30 CITOYEN·NES COMPLICES
  • 2 WEEK-END de RÉPÉTITION AVEC LES COMPLICES PARTICIPANT·ES.

Aftermovie Public.ques, balade artistique urbaine – Quartier Saint-Michel – Arras from Latitudes Contemporaines on Vimeo.