MiniMax – d’après Philip K.Dick en résidence au LabLab

Artistes & partenaires

  • GOSH Cie

    Dès sa création, GOSH Cie s’est intéressée de près aux œuvres interactives et à la transdisciplinarité.
    Elle cherche la connexion possible et l’endroit de frottement ; l’espace recréé permettant le jeu et l’abstraction.

    La Cie porte avant tout une réflexion sur la poétique scénique et sur l’expérience du spectateur, puisant des outils et des références dans le cinéma, la littérature, les arts visuels et numériques mais aussi les jeux-vidéos. Elle réinterroge les contours des pratiques de la scène, de celles du web ; intègre la recherche dans son processus de création afin de proposer une expérience de spectacle vivant résolument contemporaine.

    L’utilisation du web, c’est une tentative de médiation culturelle autre.
    Ouvrir les espaces, les territoires réels et virtuels pour travailler les notions de cultures au pluriel en proposant des espaces d’échanges et de dialogues.

     

On découvre notre monde au 22ème siècle : un système social et un régime politique fonctionnant par loterie, dans lequel perdurent pourtant inégalités, jeux de dupes et manipulations.
Dans cette société entièrement soumise au hasard et régie par le “principe du Minimax” ; chacun cherche à établir la meilleure stratégie possible pour se maintenir dans le système… et survivre.

Le changement de pouvoir devient un sport national ultra-médiatisé où tous les coups sont permis…
Mais quand le jeu est truqué, ne vaut-il mieux pas tricher ?

Librement inspiré du roman Loterie Solaire de Philip K. Dick. 


La GOSH Cie sera en résidence au LabLab du 29 avril au 05 mai pour travailler sur la création vidéo et les images (écriture & tournages) de leur théâtre numérique Minimax : à la fois la fabrication du matériel visuel et l’interaction avec le plateau et les comédiens.